Version imprimable Lien
> mardi 04 octobre 2016

#DesFlotsDesMots : jusqu’au 31 décembre, participez au concours de haïkus sur le thème de l’eau et des milieux aquatiques

L’eau, la mer, les rivières… vous inspirent ? Dites-le en haïku et inondez Twitter de votre talent ! Les poèmes retenus seront publiés à l’occasion des Journées mondiales de la poésie et de l’eau, les 21 et 22 mars. #DesFlotsDesMots est organisé par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, sous le parrainage d’Erik Orsenna, écrivain membre de l’Académie française.

Comment participer ?

Le concours est ouvert à tous. Jusqu’au 31 décembre 2016, faites appel à votre créativité et proposez un ou plusieurs courts poèmes respectant les codes de composition du haïku traditionnel japonais (3 vers de 5, 7 et 5 syllabes, soit au total 17 syllabes) sur le thème de l’eau ou des milieux aquatiques.

Vous pouvez transmettre vos haïkus (en langue française ou dans les langues régionales des bassins  Rhône Méditerranée et Corse : catalan, corse, francoprovençal, occitan, provençal… ) de plusieurs manières :

  • En les postant sur Twitter avec le hashtag #DesFlotsDesMots ;
  • En les envoyant via la rubrique « Contactez-nous » du site www.sauvonsleau.fr en faisant figurer la mention #DesFlotsDesMots dans l’objet de votre message ;
  • En les envoyant par courriel à l’adresse contact.sauvonsleau@eaurmc.fr en indiquant également la mention #DesFlotsDesMots dans l’objet de votre message.

Par retour, vous serez invité à valider votre inscription en ligne, et à remplir une autorisation parentale pour les participants de moins de 18 ans. Les lauréats verront leur(s) haïku(s) publié(s) dans un recueil édité par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse qui sera rendu public et diffusé les 21 et 22 mars, à l’occasion des Journées mondiales de la poésie et de l’eau. Cinq exemplaires de l’ouvrage leur seront envoyés gratuitement.

Le haïku est un poème classique japonais de trois vers de cinq, sept et cinq syllabes qui puise ses racines dans la poésie chinoise qui rayonnait dans toute l’Asie dès le 10ème siècle. Mais c’est au 17ème siècle, sous l’influence du grand poète Basho, que sa pratique s’est répandue. Cette poésie, qui en japonais constitue une phrase pouvant se dire en un souffle, célèbre à la fois l’intensité du moment et son évanescence. Les quatre grands maîtres du genre sont Basho, Shiki, Buson et Issa. Ceux qui composent des haïkus sont appelés hajin ou « haïkistes » en français.

 

Images de l’eau

Qui irriguent mon esprit

De flots et de mots

>> En savoir plus sur le haïku (Wikipédia)

>> Consulter le règlement complet du concours

>> Télécharger l’autorisation parentale pour les participants de moins de 18 ans.