Version imprimable Lien
Puits de Mekar (commune de Batié)
> vendredi 12 août 2016

Un bel exemple de coopération décentralisée en Afrique de l’ouest

Le 24 mars dernier s’est tenue au siège de la Régie des eaux du canal Belletrud (RECB), à Peymeinade (Alpes Maritimes), une réunion commémorative d’un double anniversaire : les dix ans de la promulgation de la loi Oudin-Santini et les dix ans de l’action de la RECB en Afrique de l’Ouest.

En offrant à des syndicats des eaux la possibilité de mobiliser des fonds pour donner l’accès à l’eau aux 4,6 millions de personnes qui en sont démunies, la loi Oudin-Santini a permis à la RECB de fédérer des énergies pour réaliser une coopération internationale avec des villages du sud du Burkina Faso. 

Cette loi, en dérogeant à la règle "l’eau paye l’eau", permet de consacrer jusqu’à 1% du budget des services de l’eau. En dix ans, les résultats obtenus grâce à la loi sont impressionnants : 151 millions ont été mobilisés pour des actions de coopération internationale. Les agences de l’eau ont été les fers de lance de ce développement. Leur budget est passé de 5,6 M€ à 25 M€.

Dès 2007, profitant de cette porte ouverte sur la coopération internationale, la RECB, en collaboration avec l’association "Les amis du Docteur Belletrud" (maître d’œuvre), a réalisé des forages au Burkina Faso. Ces micro-projets ont été réalisés avec le concours financier essentiel de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, les participations financières indispensables des communes de Valbonne, Mouans-Sartoux et de la RECB qui a joué un rôle moteur pour toutes ces opérations.
En dix ans, plus de 85000 euros ont été investis dans des hameaux des pays Dagara, Lobi et Kassena.

Ces réalisations ont été menées à bien suivant une méthode éprouvée :

  • Ces projets ne concernent que des hameaux dépourvus d’eau potable ;
  • Les pompes installées (pompe Volonta) proviennent d’une production locale pour faciliter la maintenance ;
  • Le financement comporte obligatoirement une participation de la commune à la hauteur de 10% du coût total de l’opération.

Il doit être institué un comité de gestion du puits qui sera chargé de l’entretien de l’ouvrage.

M. FROESCHLE (Président des « Amis du Dr Belletrud »)
M. DI DONNA (Directrice de la Régie des Eaux du Canal Belletrud)

Lire aussi...

> LUNDI 23 MARS 2020
L'agence de l'eau lui rend hommage pour son investissement pour la cause de l'eau.
> LUNDI 24 FÉVRIER 2020
D’une capacité de 12 000 m3, elle permet l’irrigation de 7 hectares cultivés.