Version imprimable Lien
La plaine du Plan
> mardi 09 août 2016

Sur le littoral varois, une plaine devient parc

Le Département du Var expérimente un système inédit pour retenir l’eau dans une zone humide utile au soutien d'étiage des rivières.

C’est l’une des dernières zones humides côtières, un trésor en cours de sauvegarde : la plaine du Plan, qui s’étend sur 230 hectares du littoral varois, abrite plus de 15 espèces végétales protégées, dont la Bellevalia trifoliata, unique en France. Champ naturel d’expansion des crues de l’Eygoutier, elle protège par ailleurs La Garde, Le Pradet et Toulon. Elle n’en est pas moins menacée par les déchets, les occupations illicites et la spéculation foncière. C’est pourquoi le Département du Var a décidé d’en faire un "parc nature". Après 10 ans de démarches pour l’acquisition de 130 ha et pour les procédures administratives nécessaires, en juin 2015, les travaux de renaturation ont pu commencer.

Pour renforcer le caractère humide de la plaine, de grands regards mettant à jour la nappe superficielle ont été creusés. Des vannes laissent entrer l’eau lors des crues, mais ne la laissent repartir que par un petit débit de fuite. Ce système inédit, conçu par l’atelier de paysagistes-écologues Cépage (Ivry-sur-Seine), mandataire du groupement retenu, permet de soutenir le débit d’étiage des rivières et de varier le type de milieux dans la plaine, de très sec à submergé, au bénéfice de la biodiversité.
Depuis le printemps dernier, les bassins terrassés ont déjà reverdi et fleuri grâce à la réutilisation de la terre végétale décaissée, riche en bulbes et en graines. Un suivi va à présent porter sur la manière dont les espèces s’adaptent au maintien de l’eau sur le long terme.

Une autre partie de ce chantier de près de 15 M€ a consisté à redonner aux cours d’eau un lit large et naturel, avec des méandres et des berges douces, plantées d’iris des marais et autres roseaux. A l’automne, d’autres plantations créeront une ripisylve, elle aussi filtrante, rafraîchissante et accueillante pour la faune. Restera à rendre le site accueillant aussi pour les visiteurs. Là encore, les idées écologiques ne manquent pas…

Lire aussi...

> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.
> MARDI 01 OCTOBRE 2019
Un film réalisé par le Syndicat mixte d’aménagement du bassin de la Bourbre (SMABB), Isère.