Version imprimable Lien
Agriculture dans les Pyrénées-Orientales
> vendredi 29 juillet 2016

Pyrénées-Orientales : un premier contrat de partenariat 2016-2018 avec la chambre d’agriculture

Pour une agriculture durable et une politique de l’eau efficace.

Pour répondre aux multiples enjeux de préservation des ressources en eau que connaît le département, tant sur le plan qualitatif que quantitatif, et atteindre les objectifs du SDAGE RM 2016-2021, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et la chambre d’agriculture des Pyrénées Orientales ont décidé de construire ensemble un nouveau cadre de travail et de concertation, associant l’ensemble des acteurs de l’eau du département.

Réunis ainsi à Perpignan le 27 juillet 2016, Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et Michel Guallar, président de la chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales, ont signé, en présence du Préfet du département, de Claude Jorda Vice-président de la chambre d’agriculture, d’Agnès Langevine vice-présidente de la Région Occitanie, et des structures de bassins versants, un contrat de partenariat 2016-2018 pour une agriculture durable et une politique de l’eau efficace. Dans un objectif d’atteindre en 3 ans des résultats concrets, le programme de coopération se décline en 7 thèmes opérationnels :

  1. La gestion quantitative de l’eau, pour contribuer à l’élaboration des 5 Plans de Gestion de la Ressource en Eau visant à restaurer l’équilibre quantitatif des milieux et des nappes du Roussillon, pour développer les projets d’économies d’eau dans le cadre de la mission « canaux », pour optimiser les pratiques et  le pilotage de l’irrigation ;
  2. La préservation de la ressource en eau souterraine (nappes plio-quaternaires), pour mieux connaître les prélèvements, régulariser les forages,  accompagner les agriculteurs dans  leurs projets de substitution de la nappe du pliocène vers d’autres ressources, les sensibiliser à la protection des forages vétustes vulnérables aux pollutions ;
  3. La préservation des captages d’eau potable, pour contribuer à la mise en œuvre de programmes de reconquête de la qualité de l’eau sur 11 captages prioritaires et 6 captages sensibles du département ;
  4. La lutte contre la pollution diffuse par les pesticides, pour définir et mettre en œuvre avec les agriculteurs, sur les bassins versants des cours d’eau dégradés, des plans d’action agri-environnementaux visant à réduire les pressions de pollution par les pesticides ;
  5. La mission d’expertise et de suivi des épandages (MESE), pour fiabiliser les pratiques d’épandage et la valorisation agricole des boues de stations d’épuration ;
  6. La restauration des milieux aquatiques (continuité écologique, restauration morphologique des cours d’eau) et la préservation des zones humides, pour favoriser l’émergence de projets de restauration respectueux des milieux et acceptables pour l’agriculture, par l’expertise des impacts  et l’identification des leviers d’action pour sensibiliser aux enjeux de préservation des vastes zones humides du département et optimiser activité pastorale et bon fonctionnement des prairies humides de la plaine du Roussillon ;
  7. L’instauration d’un comité technique interbassin, pour le suivi du contrat sur l’ensemble des thématiques et développer les partenariats avec les structures gestionnaires de bassins versants et de nappes.

Rendez-vous est donné à l’assemblée dans un an, afin d’analyser le bilan de la première année de ce partenariat.

Lire aussi...

> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.
> LUNDI 21 OCTOBRE 2019
L'ouvrage permet de convertir au goutte-à-goutte 800 hectares de terres irriguées gravitairement.