Version imprimable Lien
Travaux sur le réseau d'eau potable en République démocratique du Congo - Crédit : Solidarités International
> mercredi 15 juin 2016

République démocratique du Congo : à Kalemie, un projet multi-acteurs finance la réhabilitation du réseau d’eau potable

Le 18 mai 2016, les ouvrages ont été officiellement remis à la REGIDESO, l’agence en charge de l’approvisionnement en eau à Kalemie en République démocratique du Congo (RdC). La réhabilitation du réseau d’eau a été financée au fil des ans par des acteurs publics français actifs dans la coopération décentralisée.

En République démocratique du Congo, la réémergence du choléra, « la maladie des mains sales », est un problème majeur de santé publique, en particulier en milieu urbain.  Le pays souffre de la persistance de cette maladie diarrhéique épidémique liée à l’eau qui tue plusieurs milliers de personnes dans le monde chaque année.

Bien que l’épidémie de choléra se soit déclenchée tardivement en 2015 comparé aux années précédentes, elle est toujours une réalité dans la ville de Kalemie, région du Katanga, avec 862 cas dont 11 décès pour l’année 2015. Apporter de l’eau potable à un tarif abordable pour les familles les moins aisées reste donc une priorité pour lutter contre le choléra.

« Face à cette situation alarmante et récurrente, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient depuis 2007 dans la région et travaille au renforcement du système d’adduction en eau potable de la ville de Kalemie afin de lutter de manière durable contre la propagation du choléra. A long terme, ce projet de grande ampleur vise à améliorer l’accès à l’eau potable de près de 208 000 habitants », explique Alexandre Giraud, directeur des opérations.  

Depuis 2011 et le début des travaux réalisés par nos équipes en partenariat avec la REGIDESO, 4,6km de réseau ont été construits ou remplacés au sud de la ville, la capacité de l’usine de traitement de l’eau a doublé et plusieurs réservoirs ont été construits.

« En février 2016, indique Amélie Cardon, responsable programme pour la région, la partie du tronçon réhabilité lors de la 3ème phase du programme a été mise en eau et les ouvrages ont officiellement été remis à la REGIDESO le 18 mai. Cette phase du projet a également permis le renforcement de la gestion concertée des 21 hyper bornes fontaine construites par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL depuis 2006 et la sensibilisation de nouvelles familles aux bonnes pratiques d’hygiène. Un canal de drainage des eaux de pluie a également vu le jour dans un but de la lutte anti-érosion et deux pompes de refoulement de la sous-station relais de Kyanza ont été remplacées. »

Partenaires de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL sur ce projet depuis plusieurs années notamment grâce à la loi Oudin-Santini*, la communauté d’agglomération du Pays voironnais, le Syndicat des Eaux d’Ile de France, ainsi que les agences de l’Eau Seine-Normandie et Rhône Méditerranée Corse ont ainsi financé la réhabilitation du nouveau tronçon de canalisation du réseau d’eau de la ville. Ce chantier permet de desservir 96 411 personnes supplémentaires en eau potable.

 

*Depuis 2005, la loi Oudin-Santini permet aux collectivités et aux agences de l’eau françaises d’affecter jusqu’à 1% de leur budget dédié à l’eau et l’assainissement à une action humanitaire.

Lire aussi...

> MERCREDI 03 JUILLET 2019
44 signataires et 97,4 millions d'euros d'investissements.
> MERCREDI 29 MAI 2019
Les élus ont inauguré les travaux réalisés en 2018 sur le Foron de Taninges.