Version imprimable Lien
© Métropole de Lyon
> jeudi 19 mai 2016

Coopération : bel "Eaurizon" à Madagascar

En 2016, la Métropole de Lyon et la région de Haute Matsiatra à Madagascar, lancent Eaurizon, 3e volet d’un partenariat qui développe l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Au cœur des Hautes Terres Sud de Madagascar, la région de Haute Matsiatra et la Métropole de Lyon engagent en 2016 un 3e projet de coopération pour améliorer la gestion de l’eau : Eaurizon, de 2016 à 2020. Depuis 2006, les deux précédents programmes, Agire (*) et Cap’eau, avaient déjà permis de créer 21 réseaux d’adduction d’eau pour 70 000 habitants.

"Ces projets représentent beaucoup ici, où environ 60% de la population n’a pas accès à l’eau potable, explique Zaielle Lalaonirina, secrétaire générale de la Région. En travaillant avec la Métropole de Lyon, nous avons renforcé la gouvernance, la maîtrise d’ouvrage et les compétences de douze communes dans la gestion de l’eau. Et nous avons créé des outils pérennes, comme la cartographie des réseaux d’eau, qu’utilisent d’autres services régionaux, comme celui des domaines ou la gendarmerie".

Pérenniser et professionnaliser

Avec un budget de 2,7 M€ (dont 1,5 de l’agence de l’eau), Eaurizon Mada 2020 s’inscrit dans la continuité des précédents plans : il combine aide financière, formations techniques et appui à la gouvernance. Il prend aussi de l’ampleur puisqu’il associe trois nouvelles communes (15 au total) et étoffe, de quatre à huit personnes, l’équipe de la cellule de suivi, autour du chargé de mission de la Métropole, François Simon.

Le nouveau plan prévoit l’installation de 19 réseaux d’adduction d’eau pour 40 000 personnes, et de points d’eau pour 20 000 enfants. Il programme d’équiper 16 000 habitants en assainissement et 10 000 écoliers, en blocs sanitaires. Eaurizon mise aussi sur la formation continue et initiale, en lien notamment avec l’université de Fianarantsoa, déjà partenaire.

"On pérennise la professionnalisation de la gestion et on va plus loin", résume François Simon. Ainsi, l’expérimentation d’une agriculture moins gourmande en eau, menée avec les producteurs et les ONG Etc Terra et Agrisud International, va être étendue d’un bassin versant à dix. "Nous travaillons avec les agriculteurs, à la fois pour les aider à améliorer leur productivité tout en préservant la ressource, permettant ainsi de prévenir d’éventuels conflits d’usage de l’eau potable".

(*) acronyme d’Amélioration de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau

 

 

Lire aussi...

> MARDI 30 AVRIL 2019
C'est le rendez-vous clé d’une mobilisation internationale sans précédent pour la biodiversité.
> VENDREDI 22 MARS 2019
Cette année l’ONU a choisi le thème «Ne laisser personne de côté».
> MARDI 19 MARS 2019
Lac Itasy constitue un important centre d’activités économiques ainsi qu’un écosystème particulier des hautes terres malgaches.