Version imprimable Lien
© Hervé Vincent
> jeudi 28 avril 2016

Durance : les premiers pas d'un Sage

Les enjeux autour de la Durance, réchauffement climatique oblige, ont motivé une réflexion des acteurs de l’eau. Ils posent les premières pierres d'un schéma d'aménagement et de gestion des eaux..

Et si, dans les années à venir, le réchauffement climatique avait un impact sur la ressource en eau de la Durance ? C'est ce type de scénario que le rapport "Risque, ressource en eau et gestion durable de la Durance en 2050" (*) a anticipé en 2015. Il a prévu les con-séquences du changement climatique sur la rivière. Dans le cadre d’un très large partenariat, un comité composé du Syndicat mixte d’aménagement de la vallée de la Durance (SMAVD) lance une étude visant à définir les contours d’un Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (Sage). Ses objectifs : anticiper ces changements et fixer les règles d'un partage équitable entre les usages de l’eau de la Durance, pour l’hydroélectricité, l’eau potable, l’agriculture, le tourisme.

"Aujourd'hui, la répartition de la ressource entre les différents acteurs fonctionne. Mais qu'en sera-t-il dans 15 ans ? Les règles du jeu de la nature vont changer, il faut s'y préparer" expose Laurent Bourdin, chef du service Durance à l’agence de l’eau. Les enjeux sont nombreux autour de cette rivière. Il y a un important défi énergétique, dont EDF est un acteur crucial par sa gestion du barrage de Serre-Ponçon et ses actions de restauration de la rivière. Il faut aussi bien équilibrer le partage de la ressource en eau : 70% de l'eau est exportée hors du bassin versant, elle est la première ressource d'eau potable de Marseille.
Des opérations existent déjà, en matière de gestion de la ressource ou de restauration phy-sique. Mais le Sage apportera « une vision globale » selon Yves Wigt, président du SMAVD. "Nous sommes en plein chantier de réflexion stratégique, dit Michel Perrel, chargé de mission Durance à la Dreal. Chacun expose ses attentes et nous trouvons des convergences pour travailler ensemble. Cette dynamique permet de partager enjeux et priorités". L'enjeu majeur du Sage sera la gestion quantitative de l’eau, mais ses contours sont à dessiner. La définition de son périmètre géographique et la constitution d'une commission locale de l'eau sont les objectifs pour 2017. Le SMAVD mène une étude socio-économique sur la ressource qui alimentera les réflexions du Sage. "Les acteurs du Sage ont une approche commune, au service de la Durance" conclut Yves Wigt.


(*) Etude partenariale coordonnée par l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l’agriculture

 

Lire aussi...

> VENDREDI 15 MAI 2020
Confinement du pays oblige, c’est de façon dématérialisée qu’a été signé le contrat territorial du bassin Brévenne-Turdine.
> VENDREDI 06 MARS 2020
L’ambition de la démarche : accompagner, développer et massifier les collectifs d’agriculteurs en transition agro-écologique.
> LUNDI 24 FÉVRIER 2020
D’une capacité de 12 000 m3, elle permet l’irrigation de 7 hectares cultivés.