Version imprimable Lien
Séisme au Népal - Crédit Photos Triangle Génération Humanitaire
> lundi 25 avril 2016

Retour sur le séisme survenu au Népal le 25 avril 2015, il y a un an, jour pour jour...

Il y a tout juste un an, le 25 avril 2015 à 11h41 heure locale, un tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter a touché le Népal. L'épicentre du séisme était situé dans le district de Lamjung, dans la région occidentale du Népal, à 77 km au nord-ouest de Katmandou.

Le 12 mai 2015 à 12h50 heure locale, seulement deux semaines après ce premier tremblement de terre, un second séisme d'une magnitude de 7,3 et dont l'épicentre à 72 km au nord-est de Katmandou, a frappé de nouveau le pays et ses habitants. Ce deuxième séisme a détruit la quasi-totalité des maisons qui avaient résistées à la catastrophe du 25 avril.

Le Népal est une région du monde sujette aux séismes du fait du chevauchement de la plaque eurasienne sur la plaque indienne. Toutefois, le tremblement de terre  du 25 avril a été de loin le plus dévastateur depuis 81 ans, causant un nombre significatif de décès, destruction d'habitation, d'infrastructure, de moyens de subsistance, et des déplacements massifs de populations. Les bilans de ces 2 tremblements de terre font état de :

  • 8 669 morts et 384 disparus,
  • 16 808 blessés,
  • 500 717 maisons détruites, plus de 269 190 gravement endommagées,
  • 25 000 salles de classe détruites + 10 000 salles de classe très endommagées.

Face à l'étendue du désastre, le gouvernement a fait appel à l'aide internationale afin d’assurer les premiers secours (recherche de survivants, soins, fourniture de services médicaux et personnel médical, eau potable et assainissement, abris, articles alimentaires et non alimentaires de base).

Le coordinateur humanitaire de l'ONU pour le Népal considère que sur une population totale de 27,8 millions d'habitants, environ 8 millions de Népalais ont besoin de recevoir un soutien humanitaire. 

Quatre ONG ont sollicité l’aide financière des Agences de l’eau pour soutenir leurs programmes d’intervention vers les populations sinistrées : Action contre la Faim, Solidarités internationales, Triangle Génération humanitaire et Devosyon.

Les 6 agences de l’eau ont coordonné leurs interventions financières.

L’agence Rhône Méditerranée Corse, avec l’accord de son comité de bassin, s’est proposée pour soutenir à hauteur de 150 000 € les actions de Triangle Génération Humanitaire et Action Contre la Faim.

 

Les projets financés concernent :

  • La construction ou la réhabilitation de systèmes d’approvisionnement en eau potable,
  • La construction de blocs de latrines d'urgence et de latrines permanentes multifamiliales,
  • La distribution de kits d'hygiène, de premiers secours, d'équipements de transport et de stockage d'eau.

En fin d’année 2015, la situation politique du Népal s’est dégradée et le programme prévisionnel des interventions en est globalement retardé.

En lien avec une révision de la constitution, des émeutes ont éclaté dans certain districts et conduit les autorités à instaurer un couvre-feu. Cette mesure a eu des conséquences immédiates sur l’approvisionnement en carburants et  limite fortement les possibilités de déplacement dans le pays.

Cette situation pourrait durer encore plusieurs semaines sinon plusieurs mois.

Les équipes d’intervention ont vu leur capacité de mouvement considérablement réduite mais sont restées opérationnelles autant que possible afin d’assurer la mise en œuvre des programmes d’aide aux populations.

Lire aussi...

> MERCREDI 25 SEPTEMBRE 2019
En 2015, les Nations-Unies ont lancé l’Agenda 2030 qui fixe 17 Objectifs de Développement Durable.