Version imprimable Lien
conférence de presse du 9 février
> mardi 01 mars 2016

Valence protège ses captages d'eau potable

La régie Eau de Valence, dans la Drôme, engage 20 millions d’euros pour préserver la qualité de l’eau et sécuriser l’alimentation en eau potable de la Ville

Dans le cadre de son schéma directeur, un plan pluriannuel d’investissement ambitieux a été adopté pour la période 2015 – 2020.
Au programme du plan pluriannuel d’investissement d’Eau de Valence pour 2015-2020 : des économies d’eau, une gestion optimisée du patrimoine, une sécurisation du système de production et de distribution, passant entre autres par la restructuration du réseau du haut service, la construction d’un réservoir sur tour et la recherche d’une nouvelle ressource en eau. « Des investissements primordiaux pour l’avenir », selon son président, Lionel Brard. Tout ceci pour un montant de près de 20 millions d’euros pour les 5 ans. Un investissement « quatre fois plus élevé que sous la mandature précédente » souligne Nicolas Daragon, maire de Valence.

Soucieuse de la qualité de l’eau, Eau de Valence anime une démarche globale relative aux captages prioritaires

Concernant l’aspect qualitatif de l’eau, le plan d’actions relatif aux captages prioritaires, finalisé en mai 2015, entre dans sa phase opérationnelle et Eau de Valence, animateur de la démarche, affirme une volonté d’innovation et de travail coopératif avec tous les partenaires. Une des innovations majeures est la création d’un comité d’évaluation, composé d’experts indépendants. Ce comité sera en charge de vérifier l’efficacité des actions réalisées chaque année. Il pourra proposer au comité de pilotage toutes actions correctives qu’il jugera utiles.
Outre le captage des Couleures ciblé par le Grenelle de l’environnement, le plan d’actions intègre, dans le cadre d’une convention de partenariat signée fin 2015, le captage des Tromparents, géré par le Syndicat du Sud Valentinois, soit un périmètre géographique de 140 km2 pour les  Couleures et 77 km2 pour le captage des Tromparents. Yannick Prebay, directeur de la délégation Rhône-Alpes de l’agence se félicite du « lancement des 2 premiers plans d’action de la Drôme » sur les 18 captages que compte le département.
L’objectif global de ce plan d’actions de plus de 3 millions d’euros financé est la mise en œuvre de projets locaux, en relation avec les acteurs agricoles, les collectivités, les gestionnaires de voirie et les particuliers, afin de réduire durablement la pollution par les nitrates et les pesticides. L’agence financera les actions jusqu’à 80% pour une enveloppe de 2 millions d’euros « sous réserve que les résultats soient au rendez-vous » prévient Yannick Prebay.