Version imprimable Lien
Les signataires du contrat de canal
> vendredi 19 février 2016

Le contrat de canal de la Robine va soulager l’Aude

Après une large concertation et une charte d’objectif signée il y a deux ans, l'union des Asa hydrauliques de l'Est Audois et tous ses partenaires ont signé le contrat de canal de la Robine le 15 février à Narbonne. Il va permettre de moderniser les prises d’eau et les systèmes d’irrigation, et d’améliorer les méthodes de gestion collective des ressources en eau. A la clé, une économie de 25 Mm3 prélevés dans l’Aude.

Le contrat (2015-2018) identifie 13 actions portées par 5 maîtres d’ouvrages : l’Union des associations Syndicales d’Hydraulique de l’Est audois, la chambre d’agriculture de l’Aude, VNF, le PNR de la Narbonnaise et le SYFSED, (association Synergie Franco Sénégalaise pour l’Education et le Développement) qui porte une action de coopération internationale avec la Casamance, région du Sénégal.

Les économies d’eau représentent l’action principale pour permettre la réduction des déficits en eau du fleuve Aude.

Le contrat vise un objectif global de 25 Mm3 économisés sur les 100 Mm3 prélevés chaque année dans l’Aude par le canal (soit 25%), par :

  •  la réparation des prises d’eau agricoles fuyardes,
  • l’installation de dispositifs de comptage permettant la mise en place d’une gestion quantitative adaptée aux besoins en eau,
  • la rénovation d’ouvrages d’irrigation,
  • la mise sous pression de 650 ha irrigués actuellement par mode gravitaire,
  • l’optimisation et la rationalisation de l’occupation foncière et des zones à irriguer,
  • la recherche de pistes pour recycler l’eau d’irrigation.

Les partenaires du contrat

L'union des Asa hydrauliques de l'Est Audois, VNF, l'agence de l'eau, la Région, le Département, l'Etat, l'Europe, l'agence de l'eau, le Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques et des Rivières du bassin de l’Aude, la Chambre d'agriculture, le PNR, le SYFSED.

L'agence de l'eau finance 30 % des travaux qui s’élèvent à 7 M€.

 400 km de canaux

 Le canal de la Robine, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, mesure 31.4 km de long, prélève dans le fleuve Aude à Mossoulens et rejoint la mer méditerranée à Port la Nouvelle. Sur 10 communes audoises (Armissan, Fleury, Coursan, Fleury d’Aude, Gruissan, Montredon des Corbières, Moussan, Narbonne, Port la Nouvelle, Salle d’Aude, Vinassan), des canaux prélèvent dans le canal de la Robine : globalement plus de 400 km de canaux et 2000 ouvrages de régulation collectifs maillent une partie du territoire des basses plaines de l’Aude.

Initialement construits pour lutter contre le phylloxera qui ravageait les vignobles ou pour drainer les terres soumises régulièrement aux débordements du fleuve Aude, ces canaux permettent aujourd’hui l’irrigation de 6000 ha de terres agricoles, la viticulture restant la principale composante de l’économie agricole, le reste est très diversifié : melon, pois, colza, élevage manadier et maraîchage.

Lire aussi...

> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.
> LUNDI 21 OCTOBRE 2019
L'ouvrage permet de convertir au goutte-à-goutte 800 hectares de terres irriguées gravitairement.