Version imprimable Lien
Signature d'un accord cadre entre l'agence de l'eau et la 3M
> lundi 01 février 2016

Montpellier Méditerranée Métropole : le premier contrat de Métropole signé !

Ce premier outil contractuel mis en œuvre entre l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et la collectivité montpelliéraine associe les structures de bassins versants du Lez et de l’Or pour assurer la cohérence de la gestion de l’eau sur le territoire métropolitain.

C’est un projet de partenariat ambitieux qui a été signé le 28 janvier 2016 à Montpellier. Il associe la 3M (Montpellier Méditerranée Métropole), le Syble (EPTB Lez-Mosson), le SYMBO (Syndicat du bassin de l’étang de l’Or) et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse dans un accord cadre politique 2015-2019.

Le travail de fond mené sur le sujet de la ressource en eau, en particulier la source du Lez, qui a permis de dégager une vision convergente de l’état actuel a été salué par l’ensemble des intervenants. Ce travail va permettre à la Commission locale de l’eau (CLE) du Lez d’engager l’élaboration du Plan de gestion quantitative de la ressource en eau (PGRE) dans de bonnes conditions. 

La signature de cet accord a également été l’occasion de rappeler combien il est essentiel de restaurer et entretenir les cours d’eau pour mieux prévenir les inondations : la GEMAPI sera ainsi un axe fort de travail pour l’année 2016 pour l’ensemble des partenaires, l’organisation des compétences autour du grand cycle de l’eau étant à définir sur les bassins versants du Lez et de l’Or.

Enfin des travaux d’ampleur seront à mener sur le système d’assainissement Maera pour améliorer son fonctionnement par temps de pluie. Dominique Colin, directeur régional de l’agence de l’eau à Montpellier,  a rappelé que la politique de l’agence consiste à « améliorer l’état des eaux et que le gain environnemental se joue au niveau des réseaux d’assainissement, de l’eau de pluie qu’on évite de mélanger aux effluents ».

René Revol, vice-président de la 3M et membre du conseil d’administration de l’agence et du comité de bassin, a insisté sur la modernité d’une gouvernance de l’eau associant les usagers aux décisions, telle qu’elle est instituée dans les agences, en rappelant que la régie de l’eau Aqua d’Oc s’en était  inspirée. En guise de conclusion, le président Philippe Saurel a valorisé la responsabilité de la Métropole envers la qualité environnementale des territoires des étangs, qu’il s’agisse de la quantité d’eau ou de sa qualité. Il a également affirmé l’engagement fort de la Métropole sur des investissements qui ne se voient pas, tels les réseaux d’assainissement : « ce n’est pas de la politique bling bling, mais c’est essentiel pour l’intérêt général ! »

L’accord cadre politique est décliné par 6 conventions d’application pour la période 2015-2017 : assainissement collectif, lutte contre les pollutions dispersées toxiques, assainissement non collectif, gestion durable des ressources en eau et alimentation en eau potable,  milieux aquatiques et gouvernance, actions de coopération décentralisée. Il représente un montant prévisionnel d'investissement de 142 M€ HT, la participation de l’agence de l’eau s’élevant à 28,5 M€. Il a été signé en présence de Philippe Saurel, président de la 3M, René Revol vice-président de la 3M et membre du conseil d’administration de l’agence et du comité de bassin Rhône-Méditerranée, de Jackie Galabrun-Boulbes vice-présidente de de la 3M , de Cyril Meunier, vice-président de la 3M et président du Syble, de Claude Barral président du SYMBO, vice-président du Conseil départemental de l’Hérault et membre du comité de bassin, et de Dominique Colin directeur de la délégation de Montpellier de l’agence de l’eau.