Version imprimable Lien
Le blog de la Loue et des rivières comtoises
> mardi 26 janvier 2016

Réduction des pollutions toxiques en Bourgogne-Franche-Comté : une priorité de l’agence de l’eau

Dans un article publié sur son "blog de la Loue et des rivières comtoises" le 11 janvier 2016, la journaliste Isabelle Brunnarius déplore le « trop grand retard » pris sur le plan de sauvetage du Doubs, invoquant notamment « la lenteur des décisions » et l’obsolescence des « stations d’épurations », laissant les rejets des eaux sales perdurer dans la rivière à chaque forte pluie. Elle appuie son propos sur un communiqué de presse de l’association SOS Loue et rivières comtoises qui laisse apparaître plusieurs informations erronées…

Le communiqué de l’association laisse notamment entendre que « l’agence de bassin […] minimise la présence et le rôle des toxiques dans les rivières. Ce qui peut s’expliquer par le contrôle du comité de pilotage des agences de bassin à 80% par le monde agricole et industriel ». Une contrevérité, dans la mesure où l’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat, administré par un conseil d’administration. Celui-ci est composé d’un tiers de représentants de l’Etat, d’un tiers de représentants des collectivités territoriales et d’un tiers de représentants des usagers, organisations professionnelles et associations agréées, et donc loin de l’image décrite d’un établissement sous le contrôle quasi-exclusif du monde agricole et industriel.

Par ailleurs, la réduction des pollutions par les toxiques figure comme une des principales priorités du schéma directeur d’aménagement et de gestion de l’eau et du programme d’intervention de l’agence de l’eau. Ainsi, plus de 60 entreprises ont déjà été aidées depuis 2013, et 1 M€ de subventions attribuées, pour réduire les rejets toxiques dans le cadre d’opérations collectives en Bourgogne-Franche-Comté. L’agence soutient également la mise en place dès 2016 d’une opération similaire sur le bassin versant du Dessoubre.

En outre, l’agence de l’eau est fortement mobilisée dans l’amélioration de la collecte et du traitement des eaux usées. Sur le territoire Haut-Doubs Haute-Loue, 25,6M€ de travaux sont prévus sur la période 2015-2017, dont 17,2M€ pour limiter les apports de phosphore et d’azote à la rivière. Sur la seule année 2015, 62 opérations de travaux ont ainsi été aidées et 8,9 M€ ont été investis sur le territoire pour les rivières. Et d’autres projets sont à venir, tels que la mise en conformité de la station d’épuration de la commune d’Etalans, qui verra sa capacité d’épuration passer de 2 950 à 4 400 équivalents habitants et traitera également les effluents de fromagerie.

Lire aussi...

> LUNDI 13 AOÛT 2018
Le premier producteur français de produits aromatiques réduit son impact sur l'environnement.
> MARDI 05 JUIN 2018
Des élu-e-s et des citoyen-ne-s agissent concrètement pour proposer un autre avenir à notre littoral.