Version imprimable Lien
contrat de riviere 4 vallées
> vendredi 18 décembre 2015

Isère : Les 4 vallées engagées pour l’eau et les enjeux du territoire

Le 15 décembre 2015, la signature du Contrat de rivière des 4 vallées du bas Dauphiné a concrétisé la volonté forte des élus de travailler ensemble, à l’échelle du bassin versant, pour dynamiser et pérenniser la gestion concertée des milieux aquatiques.

Le président du Syndicat Rivières des 4 Vallées, Monsieur Patrick Curtaud a remercié les 80 invités venu participer à cette cérémonie, pour l’importante concertation qui a permis de faire naître un vrai projet de territoire, « fruit de 5 années de travail qui mobilise 40 maîtres d’ouvrage différents ».

Ce sont près de 27 millions d’euros qui vont être engagés dans la réalisation de 46 actions  visant à restaurer les 200 km de cours d’eau prioritaires du bassin versant des 4 Vallées. Une aide financière importante d’environ 11 millions d’euros sera apportée par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et une de 300 000 euros par le Département de l’Isère.

Yannick Prébay, directeur régional de l’agence de l’eau,  a insisté sur « l’urgence à agir dès maintenant pour garantir, sur la durée, une eau en quantité et de qualité pour tous les usages » et sur « l’importance de retrouver les fonctionnalités naturelles des rivières pour lutter efficacement contre les inondations ».

Il s’agit là du volet phare de ce contrat qui compte plus de 24 actions (14 millions d’euros) visant à retrouver le bon état écologique des cours d’eau en restaurant leurs fonctionnalités naturelles. Il prévoit ainsi la réalisation de travaux comme la restauration des espaces de bon fonctionnement sur un linéaire de 60km, 21 opérations de restauration morpho-écologique,  la restauration de 39 km de boisement de berges et l’entretien de 130 autres km, la restauration des fonctionnalités des zones humides… 

D’autres enjeux composent ce plan d’actions opérationnel et multithématique : l’amélioration de la qualité de l’eau, la gestion des risques d’inondation et l’optimisation quantitative de la ressource. Pour mener à bien ces actions et assurer la réussite du contrat, un volet est consacré à l’animation, la gestion foncière, la communication et le suivi des actions.

Véritable programme multithématiques qui répond à tous les besoins en termes de gestion de l’eau et des milieux aquatiques et de prévention contre les inondations pour les 7 prochaines années, Yannick Prébay a souligné qu’il s’agissait là d’ « un contrat ambitieux pour lequel il ne faudra pas mollir » mais qui apportera beaucoup au territoire.

Florence Gouache, sous-préfet  de Vienne, s’est félicitée de « la capacité de ce territoire à construire un accord concret », elle ne s’inquiète pas de l’ambition de ce contrat car « c’est un territoire ambitieux » qui le porte. Elle a appelé de ses vœux « une prise en compte anticipée de la compétence GEMAPI et des compétences eau potable et assainissement avant les dates butoirs de la loi NOTRe ».

Fabien Mulyk, vice-président délégué à la gestion des rivières du Département de l’Isère, a quant à lui, rappelé « l’attachement du Département à ces démarches concertées de gestion de l’eau à l’échelle des bassins versants ».

Lire aussi...

> VENDREDI 30 NOVEMBRE 2018
Un film court réalisé par le ministère de la Transition écologique et solidaire.
> MARDI 27 NOVEMBRE 2018
Retrouver le bon état de nos eaux, de nos rivières, de nos lacs, de nos nappes… nous sommes tous concernés ! Et nous pouvons agir.
> JEUDI 20 SEPTEMBRE 2018
L’édition 2018 du « Guide méthodologique des émissions de gaz à effet de serre des services de l’eau et de l’assainissement » est disponible.