Version imprimable Lien
Travaux effectués sur les ruisseaux et marias de Saône
> mercredi 09 décembre 2015

Fascinantes fascines : le génie végétal au service des ruisseaux et du marais de Saône

Le Syndicat mixte a réalisé en 2015 une 2ème série de travaux de restauration des milieux aquatiques.

Le ruisseau des Marais, dans sa partie supérieure, a ainsi fait l’objet d’aménagements par des techniques de génie végétal. L’objectif est clairement de diversifier les écoulements de ce ruisseau pour lui redonner un aspect biogène et courant. Les travaux se sont déroulés sur le territoire de la commune de Morre, en limite communale avec La Vèze.

Ces travaux, qui bénéficient du soutien financier de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et du Conseil départemental du Doubs, ont consisté à la création de risbermes et de fascines disposées en quinconce au niveau des berges. Ils viennent compléter une restauration hydraulique de la zone humide par comblement de fossés et pose de micro-barrages seuils fin 2014, en aval immédiat (secteur de la Tourbière).

Des inventaires piscicoles ont également été réalisés au niveau des ruisseaux du marais. Truite fario, goujons, brochet, gardon, bouvière ont notamment été recensés.

Aux portes de Besançon, sur le premier plateau calcaire jurassien, les 800 hectares du marais de Saône constituent une mosaïque de milieux naturels humides de forte valeur patrimoniale. Particulièrement intéressant pour la biodiversité qu'il abrite, le site, intégré au réseau européen Natura 2000, constitue un Espace Naturel Sensible d’intérêt départemental.

Par ailleurs, les eaux qui transitent par le marais de Saône s'infiltrent dans le milieu souterrain karstique pour rejoindre la source d'Arcier, captage prioritaire du Doubs car principale ressource en eau de près de 55 000 Bisontins en centre-ville et quartiers proches. Le marais de Saône, véritable château d’eau naturel pour Besançon, bénéficie donc d'une grande attention à bien des égards.

Le Syndicat mixte du marais de Saône a été créé en 2000, il regroupe le Conseil départemental, la Ville de Besançon, les communes de Saône, Morre, Montfaucon, Gennes, La Vèze et le Syndicat intercommunal du Plateau.

Ce Syndicat mixte se veut fédérateur et met en œuvre depuis 2009 un Plan de gestion actualisé du site à travers une trentaine de mesures concrètes déclinées sur 5 ans. La démarche d’élaboration de cette feuille de route est notamment le fruit d’une large concertation de la population locale pleinement associée à la démarche.