Version imprimable Lien
Inondations dans le Var (Image Francetvinfo)
> mercredi 14 octobre 2015

Inondations dramatiques dans le Var et les Alpes Maritimes

Communiqué de presse publié par European Rivers Nerwork et Var Inondations Ecologisme.

Accélérer la transformation de notre modèle de gestion des inondations en s’appuyant sur la restauration des fleuves et la participation des citoyens.

Des inondations dramatiques récurrentes viennent à nouveau de frapper notre pays. Cet épisode pluvieux hors normes touche encore les Alpes Maritimes et le Var avec vingt victimes. Ce nouvel épisode méditerranéen, certainement corrélé au dérèglement climatique en cours, a causé des dégâts considérables dans plus de trente communes comme Biot, Cannes, Mandelieu La Napoule, Saint Raphaël… soumises à une pression immobilière irresponsable.

Quitter la seule culture du dédommagement pour mieux anticiper, prévenir, alerter, restaurer et repenser notre urbanisation de demain.

Ces crues se répètent. De 2010 à 2015, les inondations dans les départements du Var et des Alpes Maritimes, aux bassins versants et plaines alluviales trop artificialisés, ont causé la mort de soixante personnes et généré des centaines de millions d’euros de dégâts.

Dans son déplacement post-catastrophe, le Président de la République s’est engagé à ce que le mécanisme de dédommagement « Catnat », lié à la Loi risque de 1982, soit débloqué au plus vite et c’est une bonne  chose ; mais François Hollande a oublié de parler de l’impératif de remanier en profondeur notre manière de gérer les crues et de promouvoir une « culture du risque » partagée. Le président aurait pu évoquer les exemples concrets de pays voisins pour « redonner de la place à leurs rivières » et « réapprendre à vivre avec les crues ». Il aurait aussi pu parler de certains exemples remarquables  comme  le  Plan  Loire  Grandeur  Nature  avec  son  programme  de  « réduction  de  la vulnérabilité ».

Car il est grand temps de changer ! D’abord pour éviter de nouveaux drames humains mais aussi sous peine de vider à terme les caisses des assureurs et de l’Etat, qui tente par le biais de nos impôts, de remplir ce puits sans fond lié aux dommages des inondations.

Dans les départements touristiques littoraux fortement urbanisés, les rivières et fleuves, aux bassins versants   bétonnés   à   l’excès   et   à   l’imperméabilisation   inconséquente   des   zones   inondables, continueront inéluctablement de déborder.

Construire,  ensemble,  un  nouveau  modèle  basé  sur  la  restauration  des  fleuves :  un colloque dans le département du Var en février 2016.

Nous devons accélérer le changement de modèle, renforcer notre « culture des fleuves », comme nous y invite la Directive Inondations de l’Union Européenne. La France s’est mise au travail, en construisant une Stratégie Nationale de Gestion des Risques d’Inondation mais nous devons passer à la vitesse supérieure. D’autant que les risques concernent l’ensemble de notre pays avec bien plus d’une centaine de milliards d’euros en jeu.

Nos sociétés industrielles doivent redonner leur espace de liberté aux cours d’eau et associer étroitement le citoyen à cette nouvelle approche.

Pour joindre les actes à la parole, ERN (European Rivers Network) organisera un colloque de 2 jours dans le département du Var en février 2016. Son objectif sera de partager les retours d’expériences et les constats entre élus, représentants de l’Etat et des institutions, techniciens et représentants de la société civile pour aider à l’émergence des solutions concrètes nouvelles adaptées aux enjeux.

Lire aussi...

> MARDI 16 AVRIL 2019
Un film court de France Bleu Roussillon.
> LUNDI 25 MARS 2019
Objectif : diminuer les prélèvements de 6 Mm3 sur les ressources en eau locales déficitaires.
> MERCREDI 20 MARS 2019
Premier épisode d'une série de clips vidéo intitulée "Question réponses sur les inondations".