Version imprimable Lien
Signature contrat bassin de l'or
> vendredi 03 juillet 2015

Etang de l’Or (34) : 12 signatures pour le contrat de bassin versant

60 M€ pour un programme d'actions de 5 ans (de 2015 à 2019), soit 350 opérations visant à répondre aux objectifs de gestion de l’eau et de biodiversité sur un bassin fortement impacté par sa démographie.

A l’occasion de la signature de ce contrat, Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a rappelé les attentes pour ce bassin versant, dont la pression démographique impacte fortement les ressources en eau et les milieux. Il a ainsi évoqué la nécessité de « prolonger l’effort antérieur de traitement des pollutions domestiques par la restauration physique des cours d’eau et zones humides. Par ailleurs, des plans d’actions devront être mis en œuvre sur les quatorze captages prioritaires du territoire, de même que le plan de gestion de la ressource en eau souterraine des molasses de Castries Sommières devra être appliqué. » Enfin, des réflexions seront engagées sur la mise en place de la compétence GEMAPI entre les EPCI et le syndicat mixte du bassin de l’Or (SYMBO). Le préfet a, pour sa part, insisté sur la nécessité de pousser plus loin la réflexion sur l’intercommunalité en se rapprochant des bassins versants voisins.

Le contrat de bassin versant de l’étang de l’Or a été signé le 1er juillet à Lunel, en présence de Claude Arnaud, maire, par Pierre de Bousquet, préfet de région, Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau, André Lubrano, vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, Claude Barral, vice-président du Conseil départemental de l’Hérault et président du SYMBO et par les délégués des cinq EPCI membres du SYMBO, de la Chambre d’agriculture, du syndicat mixte Garrigues Campagne et du SIATEO.

Le programme d’actions, dont 37 M€ sont dédiés à la mise en œuvre d’une première phase allant jusqu’en 2017, a été financée à hauteur de 11,167 M€ par l’agence de l’eau.

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.
> MARDI 03 SEPTEMBRE 2019
Méconnues du grand public, les rivières en tresses présentent pourtant un patrimoine naturel tout à fait exceptionnel.