Version imprimable Lien
1-FormationPecheurs
> lundi 18 août 2014

La lagune du Brusc est-elle une nurserie pour les poissons ?

C’est la question à laquelle s’attachent à répondre les scientifiques de l'Institut océanographique Paul Ricard dans le cadre d’un nouveau programme scientifique appelé LANDEAU.

Le programme, sur 18 mois, comprend deux phases complémentaires : inventaire des post-larves de poissons d'abord et restauration des habitats ensuite. Dans le contexte des politiques environnementales actuelles, de nombreuses actions sont mises en place dans un but de préservation, de restauration ou de valorisation du milieu marin.

L’appel à projet : « Restauration écologique des petits fonds côtiers de Méditerranée» initié par l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse et le Conseil général du Var, vise à soutenir les initiatives en faveur de l’acquisition de connaissances nouvelles sur les écosystèmes côtiers. Le programme LANDEAU, retenu sur cette thématique et porté par l’Institut océanographique Paul Ricard, a pour objectif de contribuer à la compréhension et à l'amélioration du fonctionnement d'une zone susceptible d’être une nurserie de poissons, en l’occurrence la lagune du Brusc qui borde l’île des Embiez (Var).

Il faut savoir qu’après la reproduction, de nombreuses larves de poissons sont entraînées par les courants. Puis, à un certain stade de leur développement, elles rejoignent des habitats côtiers, généralement de faibles profondeurs communément appelés nourriceries ou nurseries.

De par sa configuration la lagune du Brusc qui, de plus, renferme une végétation de plantes marines (cymodocée), possède toutes les caractéristiques pour jouer ce rôle de nurserie. C’est ce que LANDEAU se propose de vérifier.

Le programme se décompose en deux phases distinctes mais complémentaires.

 

Dans un premier temps, détermination de l’abondance et de la diversité des post-larves de poissons

Des pièges lumineux (CARE©) sont disposés autour de l'île des Embiez et de la lagune. Cette technique, largement utilisée dans différents programmes, est considérée comme la référence en matière de capture des post-larves. Les pêcheurs de la Prud'homie du Brusc sont associés à cette phase du programme pour la pose et le relevage des pièges. D’autre part, la situation particulière de la lagune du Brusc, qui possède trois passes orientées vers le large, permet l’utilisation de petits filets afin de capturer les espèces qui peuvent coloniser ce site. Cette technique, jamais utilisée en Méditerranée, pourra apporter des informations complémentaires à celles issues des CARE©. Des inventaires en plongée complèteront ces observations.

Après capture, les post-larves de poissons rejoignent les installations aquacoles de l'Institut océanographique Paul Ricard où elles seront identifiées, photographiées et mises en élevage pendant quelques mois. Enfin certaines de ces espèces seront marquées et relâchées sur différents types d’habitats dans la lagune afin de suivre leur comportement.

 

Dans un second temps, restauration expérimentale des habitats

La lagune du Brusc abritait, il y a peu de temps encore, un important herbier de plantes marines, Cymodocea nodosa, enraciné dans cette zone sableuse et vaseuse. Or cet herbier, qui constituait un lieu idéal pour le développement de nombreux juvéniles de poissons, a fortement régressé. D’où l’intérêt de tester la faisabilité d’une transplantation de cette plante marine à l’aide de boutures provenant de secteurs en bon état de conservation (notamment l'ancienne saline de l'île des Embiez) avec l’espoir de voir cet espace se régénérer rapidement. Plus tard, sur les zones où l’herbier a disparu, trois mini-récifs artificiels seront implantés afin d’expérimenter leur attractivité sur les post-larves et les juvéniles de poissons.

L'Institut océanographique Paul Ricard qui est le maître d'oeuvre du programme LANDEAU, collabore avec deux entreprises travaillant dans le domaine de la restauration écologique : Ecocean, pour la capture et l'élevage des post-larves (www.ecocean.fr) et SM² Solutions Marines, pour la partie transplantation et bouturage (www.sm2solutionsmarines.com). Le programme est soutenu par l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse et le Conseil général du Var.

 

En savoir plus : www.institut-paul-ricard.org

 

Ci-dessous : un juvénile de rouget barbet