Version imprimable Lien
Tempête à Pors-Loubous
> mardi 22 juillet 2014

Une étude sur le climat met en évidence un vent de changement

Une équipe de recherche internationale, menée par un expert en écologie marine de l'University of Sunshine Coast (USC) dans le Queensland en Australie, a confirmé que le réchauffement climatique est un moteur de changement dans plusieurs écosystèmes côtiers vitaux. Le papier, co-écrit par sept chercheurs de six universités et instituts différents, a été publié dans la prestigieuse revue Science.

Le Prof. David Schoeman, expert d'USC et professeur agrégé en bio statistique, a déclaré que les résultats ont montré que l'intensification du vent provoqué par le réchauffement climatique a été constatée dans plusieurs grands écosystèmes côtiers, donnant naissance au phénomène de romontée d'eau ou "d'upwelling". Ce phénomène océanique se développe lorsque de forts vents marins poussent l'eau de la surface des océans laissant ainsi un vide où peuvent remonter les eaux de fond et avec lesquelles une quantité importante de nutriments. "Notre recherche a mis en avant des preuves fortes et cohérentes de l'intensification des vents de remontée d'eau durant la période estivale au large des côtes ouest de l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et de l'Afrique du Sud ," a-t-il déclaré avant d'ajouter, "Ces vents conduisent les modèles de circulation océanique qui sous-tendent les zones de pêche très productives ." Prof. Schoeman souligne que les résultats ont soulevé des inquiétudes pour l'avenir des processus et de la production écologique dans ces courants. "Ces systèmes sont essentiels à l'approvisionnement alimentaire du monde en termes de pêches sauvages, tels que les poissons de fourrage qui sont utilisés non seulement comme nourriture, mais aussi dans les aliments pour animaux," explique-t-il.



Ces nouvelles preuves, mises en évidence, sont importantes car elles viennent soutenir une prédiction controversée des années 90 par Andrew Bakun, professeur américain en biologie marine, qui avait avancé que le changement climatique serait la cause du renforcement de ces vents de remontée d'eau. "La prochaine étape est la recherche des effets possibles de l'intensification de ces vents. Au départ, nous pouvons voir plus de nutriments dans les eaux froides près des côtes, avec plus de planctons, de sardines et d'anchois," a ajouté le Prof. Schoeman. "Mais si l'accélération du réchauffement climatique provoque une intensification des vents, les eaux froides, riches en éléments nutritifs qui seront balayés au large trop rapidement et le plancton meurt provoquant une décomposition précoce avant qu'ils n'aient été consommés par les poissons," conclue-t-il avant d'ajouter , "Ceci ôte la nourriture nécessaire pour les poissons de fourrage, mais conduit aussi à la production d'eaux pauvres en oxygène, ce qui peut avoir des conséquences néfastes pour les systèmes côtiers dans leur globalité."

 

>> Source: Bulletins Electroniques

 

Mots-clés :

Lire aussi...