Version imprimable Lien
crédit photo Marjorie Moly La Provence
> jeudi 26 juin 2014

L'Huveaune fait l'objet de toutes les attentions

Un Contrat de rivière associant acteurs publics et privés est prévu. État des lieux.

Cela peut sembler fou : jusqu'en 2012, l'Huveaune n'était le problème de personne. Le Syndicat intercommunal de l'Huveaune, né dans les années 50, se bornait bien à assurer le risque inondation, de ponctuelles et très localisées opérations de nettoyage ; pour le reste, selon le mot de l'Aubagnais Jean Reynaud, ancien géographe et chargé d'études à la DDE - il y a justement mis en place, dans les années 80, le système d'alerte des crues -, l'Huveaune est un fleuve "orphelin" dont le principal souci est "d'être oublié des hommes".

 

Busé ici, détourné là, inaccessible ailleurs, l'Huveaune a peu à peu disparu du GPS mental des Marseillais. On ne les aide pas beaucoup à se souvenir, il est vrai : "Aucun panneau n'indique que vous traversez l'Huveaune !, s'étrangle ainsi le conseiller général UMP de Marseille Maurice Rey. Ce cours d'eau, ça fait un siècle qu'on lui tourne le dos".

 

Qu'on lui tourne le dos et qu'on s'en sert, peu ou prou, comme égout. Ici se déversent rejets industriels (du temps de l'usine de colorants d'Aubagne, 45 tonnes de matières organiques y étaient rejetées chaque jour), fosses septiques défaillantes, hydrocarbures venus des routes et autoroutes, pesticides agricoles, gravats du BTP et des riverains, détritus par milliers. Depuis près de 15 ans, les bénévoles de l'association Hunamar en retirent plusieurs tonnes d'ordures lors de leur journée annuelle de nettoyage. Pourtant, assure l'association Marseille-Aubagne de pêche, "il y a eu une prise de conscience", notamment des industriels ; ou plus exactement, les usines ont presque disparu de la vallée de l'Huveaune. Des stations d'épuration ont vu le jour, telle Géolide, à Marseille, mais à chaque forte pluie, le réseau d'égout marseillais sature, et le surplus doit être dévié vers la mer. Et les fermetures de plages qui en découlent.

 

>> Lire l'article complet sur La Provence

 

Crédit photo : Marjorie Moly / La Provence

Mots-clés :

Lire aussi...

> MARDI 10 SEPTEMBRE 2019
Objectif de cette connexion : l’amélioration de la qualité du plan d’eau de Chamalan et de la Saône.
> VENDREDI 23 AOÛT 2019
L'action de l'ONG MPA Coopération visant à sécuriser en eau potable des dispensaires et des écoles en milieu rural au Sénégal.