Version imprimable Lien
Fdn2014
> mercredi 21 mai 2014

Lancement de la semaine de la Fête de la Nature et de la Biodiversité

Ségolène Royal à ouvert, hier, l’édition 2014 qui met, cette année, l’accent sur toutes les formes de biodiversité végétale dont nos villes, nos campagnes et nos montagnes sont riches, dans l’Hexagone et dans les outre-mers.

Dans son discours de lancement, la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie a voulu mettre en avant « les milliers de manifestations gratuites, organisées à cette occasion dans la France entière, permettent à un très large public de tous les âges de s’émerveiller, de découvrir, de mieux comprendre l’infinie diversité de cette nature dont nous sommes partie prenante et de cette chaîne du vivant dont toutes les composantes sont intimement liées les unes aux autres. »

 

Ségolène Royale a aussi souligné l'« exceptionnelle mobilisation de celles et ceux (associations, institutions scientifiques, organismes publics, entreprises privées, collectivités territoriales, amateurs passionnés) qui se mobilisent depuis des années et dont l’engagement fait la réussite de ce grand moment festif né de l’initiative conjointe du Comité français de l’Union internationale de conservation de la nature et du magazine Terre Sauvage. »

 

C'est cette mobilisation qui a permis de faire de la "Fête de la Nature et de la Biodiversité" un évènement reconnu et une source d'inspiration pour d'autres pays.

 

Elle a aussi voulu insister sur la forte implication du Museum national d’histoire naturelle,  qui allie « ces deux missions complémentaires : faire vivre l’exigence d’excellence d’une recherche de très haut niveau et diffuser largement la culture scientifique à tous, l’une et l’autre assorties de fortes convictions concernant la défense de notre capital naturel et de ses écosystèmes si étroitement interdépendants. »

 

>> Lire l'intégralité du discours.