Version imprimable Lien
CIPEL-16 Photo2
> mardi 20 mai 2014

Pollution des eaux par des hydrocarbures : exercice d’intervention à Divonne-les-Bains (01)

Ce vendredi 16 mai, un camion-citerne accidenté sur la route du Tour du Lac, à Divonne-les-Bains, a vu s’échapper du mazout dans le lac de Divonne qui s’est écoulé jusque dans la rivière La Versoix. Voilà le scénario auquel ont été confrontés les sapeurs-pompiers du département de l’Ain, des cantons de Vaud et de Genève, lors de l’exercice d’intervention franco-suisse organisé par la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL). Cet exercice a mobilisé quelque trente sapeurs-pompiers, venus à bout de cette pollution fictive.

Exercice d’intervention transfrontalier

En cas de pollution des eaux dans le bassin lémanique, un plan d’intervention est prévu par la CIPEL, permettant d'alerter les différents centres d’intervention français et suisses afin d’endiguer au plus vite ces pollutions qui peuvent passer outre les frontières. Afin que ce plan soit des plus efficaces, la CIPEL organise régulièrement des exercices qui visent principalement à tester les différents moyens à mettre en oeuvre lors de telles interventions, le matériel adéquat ainsi que la coordination de l’intervention assurée par un poste de commandement unique.

 

Déroulement et bilan de l’exercice

Ce vendredi 16 mai, lors de cet exercice intitulé « CIPEL-16 », une pollution au mazout a été simulée dans le lac de Divonne et dans la rivière La Versoix, un cours d’eau transfrontalier qui se jette dans le Léman. L’alerte a été donnée à 7h40 aux sapeurs-pompiers du département de l’Ain, du canton de Genève et du canton de Vaud. Leur intervention conjointe et simultanée sur le lac et la rivière aura mobilisé quelque trente sapeurs-pompiers équipés de nombreux véhicules d’intervention, dont des véhicules dédiés à la lutte contre les pollutions, de deux bateaux et de matériel spécialisé tels que des barrages anti-pollution.

 

CIPEL-16 Photo1

 

Ce matin, l’exercice du plan d’intervention de la CIPEL s’est avéré être un succès, grâce à une collaboration efficace des différents centres d’intervention, comme l’a souligné le Colonnel Romatif, Directeur départemental du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Ain.

 

La mise en place de barrages anti-pollution a pu être testée, malgré les conditions venteuses qui ont compliqué le déplacement des bateaux tractant les barrages sur le lac. L’ensemble des matériels, différents selon les compagnies françaises et suisses, ont prouvé leur compatibilité, permettant une action conjointe réussie. Les barrages ont en effet permis de récupérer la majorité des copeaux de bois flottants qui simulaient la nappe de mazout.


Cet exercice CIPEL-16 a donc été concluant et laisse présager des interventions efficaces en cas de pollutions réelles.

Mots-clés : CIPEL

Lire aussi...

> VENDREDI 23 AOÛT 2019
L'action de l'ONG MPA Coopération visant à sécuriser en eau potable des dispensaires et des écoles en milieu rural au Sénégal.
> MERCREDI 03 JUILLET 2019
44 signataires et 97,4 millions d'euros d'investissements.