Version imprimable Lien
Pipeline im Bau 2
> vendredi 21 mars 2014

Fuites d’eau potable : quelques progrès qu’il faut soutenir

Un dossier publié le 20 mars par 60 millions de consommateurs, en partenariat avec la fondation France libertés, alerte sur les fuites d'eau détectées dans de nombreux réseaux d'eau potable. 20% de l'eau potable serait ainsi perdue lors de sa distribution.

Encore trop de fuites d’eau en France

Depuis 2012, 60 millions de consommateurs mène avec la Fondation France Libertés une Opération transparence sur l'eau. Après le prix de l’eau, puis sa qualité, elle s'intéresse cette année aux infrastructures.

 

« Avant le robinet d'eau qu'on ouvre sans parfois réfléchir, il y a un réseau gigantesque, un patrimoine détenu par les 36 000 communes de France et valant de l'or. Plus de 850 000 km de canalisations souterraines, qui acheminent l'eau des usines de production jusqu'à nos logements. Un maillage de tuyaux qu'il faut préserver et entretenir, tant la qualité de l'eau est essentielle pour les usagers. Car des tuyaux troués et des branchements vieillots finissent par laisser filer quantité d'eau, gâchant inutilement cette ressource vitale.

 

Dans de nombreuses collectivités françaises, la rénovation des réseaux n'est pas encore une priorité. Et partout en France s'échappent des centaines de milliards de litres chaque année. Même si c'est invisible, l'usager paie indirectement l'eau rendue potable, mais jamais consommée. Par exemple, en 2011, […] à Marseille et dans quelques villes alentour, 33 700 m3 d'eau potable filaient chaque jour dans la nature, sur 2 320 km de canalisations. Soit 12,3 milliards de litres par an, ou 4 100 piscines olympiques ! Bien sûr, ces chiffres sont à mettre en regard du nombre d'habitants desservis et de la longueur du réseau. […]

Toutes les communes ont des problèmes de fuites. Il y a même un minimum en dessous duquel il est impossible d'aller, malgré les travaux et toute la bonne volonté. Pourtant, tous les volumes perdus ne se valent pas et les communes ne fournissent pas toutes les mêmes efforts pour réduire les fuites. »

 

>> Consulter le dossier sur le site de 60 millions de consommateurs

 

Quand les efforts portent leurs fruits…

En 2013 toutefois, 7,5 Mm3 d’eau potable ont pu être économisés sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse grâce aux efforts conjoints des collectivités et de l’agence de l’eau. Ajoutés aux économies agricoles, ce sont au total 35,3 Mm3, soit la consommation d’une ville de 500 000 habitants, qui ne seront plus prélevée dans les nappes et les rivières.

 

Un travail à poursuivre, aidé par une réglementation nouvelle

La réglementation instaure désormais de nouvelles obligations pour tous les services d’eau potable. Les collectivités qui s'inscrivent dans cette perspective conserveront ainsi leur taux de redevance de prélèvement. Les autres verront à terme leur redevance doubler…

Notons que l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, qui a fait de la lutte contre les fuites un axe fort de son programme d’action, propose des aides aux collectivités situées dans les territoires sensibles aux pénuries d’eau  et accompagne le renouvellement des réseaux dans les territoires ruraux. La gestion durable des services bénéficie aussi d'aides jusqu’à 50% pour l’amélioration de la connaissance du patrimoine, la structuration des services ou les études de planification des actions.

 

>> Lire l’article Fuites sur les réseaux d’eau potable : de nouvelles obligations réglementaires

Mots-clés :

Lire aussi...

> LUNDI 16 DÉCEMBRE 2019
L'usine va desservir en eau 120 000 habitants et jusqu'à 300 000 l'été.