Version imprimable Lien
flickr-5136034925-hd
> lundi 17 mars 2014

Viticulture : rendre fou d'amour le papillon pour mieux l'éradiquer

Dans la vallée de l'Agly, comme dans de nombreuses régions viticoles, la confusion sexuelle remplace progressivement l'utilisation des pesticides. Soixante-dix producteurs ont testé cette méthode.

La méthode a fait ses preuves en arboriculture où elle est couramment utilisée depuis des années. A son tour, la viticulture l'adopte progressivement pour lutter contre l'eudémis. Avec une méthode simple : en enivrant le papillon avec des odeurs de femelle qui sèment la confusion et, au bout du compte, l'empêchent de se reproduire, comme l'explique Bernard Rouby président du Syndicat AOC Maury. "L'eudémis, plus communément appelé ver de la grappe, occasionne de gros dégâts qui impactent, selon les années et de façon significative, la qualité des vendanges. Jusqu'à présent, pour le combattre, nous n'avions que les insecticides. Depuis quelques années, sur 60 hectares repartis dans la vallée de l'Agly entre Estagel et Montner, 70 producteurs ont testé la méthode dite de confusion sexuelle. Avec, de toute évidence, des résultats satisfaisants. A Maury, nous allons donc essayer dès ce printemps".

 

>> Lire l'article complet sur L'indépendant

 

 

Mots-clés :