Version imprimable Lien
Vallée du Fango, pont de Manso / Crédit : Pierre Bona
> mercredi 22 janvier 2014

Corse : le Fango, premier cours d'eau de l'île à bénéficier d'un contrat de rivière

Valable pendant cinq ans, cet engagement technique, financier et moral permettra une meilleure gestion de la rivière balanine, fortement visitée en été et serpentant Galéria, Manso et Calenzana.

Après plus de neuf ans de démarches, le Fango en Balagne va enfin bénéficier d'un contrat de rivière, le premier du genre dans l'île. Cet outil de territoire global, créé à l'échelle hexagonale dans les années 1980, mettra en place pendant cinq ans un engagement de tous les acteurs concernés pour préserver et améliorer la qualité du cours d'eau balanin qui parcoure les communes de Galéria, Manso, et Calenzana.

 

D'un côté, la satisfaction était unanime lors de la signature samedi dernier à Galéria, avec des participants galvanisés par « une mesure historique ».

 

De l'autre, personne n'occultait la réalité : le Fango, qui se compose de cinq masses d'eau, une côtière*, et deux souterraines, est « victime de sa beauté ». En été, près de 1 000 visiteurs, essentiellement des touristes, le visitent chaque jour, provoquant ainsi une pression sur cet environnement préservé.

 

Et ce n'est pas tout : la rivière, dont le bassin-versant de 235 kilomètres s'étend du col de Marsulinu à celui de Palmarella et de Galéria au Paglia Orba, se révèle peu minéralisée. Dès lors, l'eau se montre plus sensible aux pollutions, a rappelé le maire de Manso, Pasquale Simeoni, « véritable cheville ouvrière »et « chef d'orchestre » du contrat de rivière.

 

25 actions et un budget de 1,8 million

 

D'autres facteurs d'inquiétude rentrent aussi en ligne de compte : ressources limitées et vulnérables, eau distribuée de qualité variable, déficit hydrique en période estivale.

 

>> Lire l'article complet sur le site de corsematin.com

 

Crédit photo : Pierre Bona

Lire aussi...

> VENDREDI 19 JUIN 2020
Rejoignez la communauté des passionnés de la mer et embarquez le meilleur de l’océanologie !
> VENDREDI 19 JUIN 2020
Deux en Occitanie et trois en Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est.