Version imprimable Lien
Axens
> vendredi 13 décembre 2013

Mobilisation nickel chez Axens

Le site chimique Axens de Salindres, dans le Gard, conduit un vaste plan de réduction à la source et d’amélioration du traitement de ses rejets dans l’Arias, la rivière locale.

«Après un premier plan environnemental, il nous fallait encore réduire nos rejets toxiques dans l’eau». Jean-Paul Bournonville, directeur du site de Salindres (Gard) d’Axens, a ainsi engagé fin 2010 un Projet de réduction des substances toxiques (Presto) de 5 M€, financé à 50% par l’agence de l’eau. Pour cette filiale d’IFP Energies Nouvelles fabriquant des catalyseurs et absorbants pour l’industrie pétrolière, des « billes » enrobées de solutions métalliques, les cibles principales sont le nickel et les chloroalcanes.

« Le premier axe est la réduction des émissions à la source », explique Magali Estève, ingénieure chargée de Presto. Trois ateliers ont été équipés en avril d’une centrale d’aspiration assurant un nettoyage à sec des sols, ce qui « a permis de réduire de 33% les quantités de nickel envoyées au traitement». Restent les eaux de lavage des cuves, par exemple, pour lesquelles une installation de récupération va être créée en fin d’année. Après décantation, une partie de ces eaux sera réutilisée. Enfin, un analyseur de nickel va permettre un monitoring « en ligne » des concentrations de ce métal avant l’envoi en traitement.

Second axe : la construction, en 2014, d’une station d’épuration propre à Axens. «Actuellement gérés avec ceux de notre voisin Solvay, nos effluents seront traités plus finement », assure le directeur. Environ 99% des métaux et matières en suspension devraient être ainsi éliminés, grâce à deux étages physico-chimiques, des filtres et des charbons actifs. « Des recrutements spécifiques mais aussi la sensibilisation de nos « fabricants », commente Jean-Paul Bournonville, permettront d’intégrer totalement cette gestion des effluents à la production ».

Mots-clés : Axens

Lire aussi...

> MERCREDI 04 SEPTEMBRE 2019
Agence de l’eau et chambre d'agriculture signent un contrat pour une gestion durable de l’eau, des milieux aquatiques et de l’agriculture.