Version imprimable Lien
Grotte Brun Gard  philippe crochet AE
> mardi 19 novembre 2013

Eau potable en France : sommes-nous protégés ?

Un article publié par Altermonde–sans–frontières le 18 novembre 2013 pointe la présence de polluants, tels que des résidus de produits phytosanitaires ou des résidus médicamenteux, dans l’eau du robinet ainsi que dans les bouteilles d’eau minérale. Il s'appuie sur une étude de l’association 60 millions de consommateurs et la Fondation France Liberté. parue en 2012.

Aujourd’hui, certes, ces traces de polluants ne se retrouvent qu’en infime quantité, mais pour combien de temps ? Le dossier publié par l’association révèle que l’on retrouve encore des traces d’atrazine, un désherbant interdit en France depuis 2001, dans l’eau que nous buvons, qui provient en majorité  des  eaux souterraines à savoir les nappes phréatiques et les rivières souterraines.

Or, lors de la journée sur les eaux souterraines, organisée par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse le 1er octobre 2013, Martin  Guespereau, directeur de l’agence expliquait que « des études menées sur les eaux souterraines du bassin RMC (Rhône Méditerranée Corse) nous ont appris que les eaux souterraines se renouvèlent plus vite qu’on ne le croyait jusqu’ici ».

Peut-on déduire, par conséquent, que les produits phytosanitaires sont plus résistants au temps et ont une capacité à pénétrer en profondeur dans les sols plus importante que prévue ?

Martin Guespereau affirmait lors de cette journée que:

 « Environ  un quart des nappes d’eau souterraine du bassin sont menacées de pollution, principalement par les nitrates et les pesticides et 40 nappes sont impropres à la production d’eau potable. Grâce à ces nouvelles connaissances, nous constatons que protéger les zones d’alimentation des captages d’eau est très important pour améliorer la qualité des eaux souterraines »

L’Information Agricole du Rhône// 10 Octobre 2013

Et par conséquent de l’eau potable...

Le BRGM a révélé que la modification des pratiques agricoles permettrait d’optimiser la protection des eaux souterraines. L’eau en bouteille n’étant pas épargnée (information contestée par les embouteilleurs) :

« 60 Millions de consommateurs et France Liberté demandent, dans un manifeste pour l’eau potable, la tenue d’assises de l’eau, réunissant tous les acteurs concernés. »

Altermonde – sans – frontières// 18 novembre 2013

Pour connaitre la qualité de l’eau de votre robinet, consultez la carte « Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable » sur le site du Ministère des affaires sociales et de la santé.

Lire aussi...

> MERCREDI 03 JUILLET 2019
44 signataires et 97,4 millions d'euros d'investissements.
> JEUDI 06 JUIN 2019
Ce "guide de l'aménageur" est composé d'un livret introductif de 28 pages et de 15 fiches (thématiques et ressources).