LE SAVIEZ-VOUS ?

Question à Gilles Vincent, vice-président de Toulon Provence Méditerranée en charge de l’environnement

"Ces deux documents de planification se complètent et sont liés sur la question d’une meilleure gestion de l’eau via la diminution des prélèvements de la retenue d’eau de Carcès, qui constitue l’une des principales sources du Var pour alimenter une partie des habitants de l’agglomération toulonnaise. Sur cette thématique, le PGRE intègre des actions portées par la métropole de Toulon, en tant que propriétaire de la ressource. Nous allons créer une station de mesure en aval de la retenue, remettre en service la source Saint-Antoine, moderniser nos réseaux de distribution à Toulon et dans son agglomération afin de lutter contre les fuites et réaliser des économies sur le prélèvement. Nous travaillons aussi à l’approfondissement des connaissances de la ressource du karst du Beausset avec la réalisation de forages de reconnaissance destinés à confirmer l’existence d’une ressource exploitable et, selon les résultats, effectuer des forages d’essai".

Comment s’articule le Contrat métropolitain de la rade de Toulon avec le PGRE Caramy-Issole ?

Veolia lance, avec l’agence de l’eau et en partenariat avec l’Université de Toulon (laboratoire IM2NP) et le laboratoire danois d’Aalborg, une campagne d’identification des sources d'émission des microplastiques à l’échelle de l’agglomération toulonnaise et des rejets dans la rade de Toulon. "Le but est de quantifier les masses et de voir si nos stations de traitement des eaux usées du Cap Sicié, de Toulon et de Hyères piégent les microplastiques, explique Gilles Baratto, responsable du pôle ingénierie de Veolia Eau. Nous visons un bilan complet en entrée et sortie des filières de traitement d’eaux usées du territoire, en s'appuyant sur des méthodes éprouvées par nos partenaires. Par ailleurs, la quantification des nanoplastiques et des tests écotoxicologiques seront développés par l'université".

Objectif : caractériser l’impact des rejets de microplastiques et nanoplastiques sur différentes cibles biologiques du milieu marin et trouver des solutions d'élimination efficaces. Les campagnes de prélèvement s’échelonneront en 2020 puis une année d’analyse sera nécessaire.

Haro sur les microplastiques à Toulon
> MARDI 17 NOVEMBRE 2020
962 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations.
> LUNDI 09 NOVEMBRE 2020
430 données de surveillance biologique et 11 pressions anthropiques synthétisées dans 83 cartes.
> LUNDI 02 NOVEMBRE 2020
Objectif : mettre en place des corridors écologiques favorisant la circulation des espèces.
> MARDI 13 OCTOBRE 2020
Belle participation pour cette journée qui s'est tenue sur le site du PNR Sainte-Baume, dans le respect des règles sanitaires.
> LUNDI 12 OCTOBRE 2020
Avec pour objet l'accompagnement pour la mise en œuvre d'une démarche en faveur de la gestion intégrée de l'eau et des milieux aquatiques.
> MARDI 29 SEPTEMBRE 2020
Aptunion inaugure sa station de méthanisation.


Agenda