LE SAVIEZ-VOUS ?

Traversée par la Peyne, une rivière endiguée et bétonnée, la commune de Pézenas veut libérer son cours d’eau pour mieux se protéger contre les inondations. Sur 450 mètres, le projet prévoit le retrait du fond en béton, le creusement du lit et la création d’un profil plus sinueux. La phase de renaturation sera ensuite enclenchée après concertation avec les riverains. Dans les prochains jours, une réunion publique lancera la démarche suivie de trois ateliers destinés à définir les futurs aménagements.

 

Dans le contrat des bassins versants de l'Aude, la Berre et des Corbières maritimes, 20 millions d'euros sont mobilisés sur la période 2021-2023 pour aménager les rivières, se prémunir des inondations et poursuivre la politique d’acquisition foncière démarrée il y a plus de 10 ans à l’initiative du Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (Smmar) et de ses syndicats adhérents.
Exemple probant : celui de la commune de Villegly, située au bord de la Clamoux, un sous-affluent de l’Aude, où le Syndicat mixte Aude centre, adhérent au Smmar, a acheté 6 hectares de vigne au lendemain des inondations de 2011. "Autrefois corsetée sur 4 à 5 mètres de large par des murs, entourée de vignes, la rivière a retrouvé son lit et la nature a repris ses droits, explique Hélène Mathieu-Subias, directrice technique du Smmar. La Clamoux s’étend désormais sur une largeur de 70 mètres et peut freiner le passage des crues torrentielles en cas d'intempéries. Cette stratégie foncière est aujourd’hui actionnée sur l’ensemble du bassin versant avec un objectif de 1 000 hectares d’acquisition à court terme". Des bénéfices sont également constatés sur la biodiversité et la qualité de la nappe alluviale des cours d’eau.

Aude : l’acquisition foncière pour lutter contre les inondations


Agenda

> le 27/06/2022 de 10:00 à 16:30
> à Grenoble - World Trade Center