Version imprimable Lien
Valence - France Relance
> lundi 07 juin 2021

Valence Romans Agglo chasse les fuites d'eau dans ses réseaux

Afin d’économiser l’eau, la communauté d’agglomération Valence Romans Agglo (26) va mener une première opération de renouvellement de canalisations vétustes et de branchements d’eau potable en mauvais état. Elle prévoit d'installer 2400 m de canalisations.

Depuis le 1er janvier 2020, Valence Romans Agglo (VRA) exerce la compétence "eau potable" pour 8 communes de l’agglomération dont Portes-lès-Valence et Bourg-lès-Valence. À ce jour la connaissance patrimoniale - notamment l'âge et les matériaux des canalisations - est encore incomplète.

Il apparaît qu’en l’absence de gestion patrimoniale effective antérieure à 2020, les réseaux d’eau potable de Portes-lès-Valence et Bourg-lès-Valence présentent des indicateurs de fonctionnement plutôt médiocres, voire mauvais (par exemple, le rendement des réseaux est d'environ 60%). VRA a identifié plusieurs secteurs comportant des canalisations vétustes et à l’origine de fuites, ainsi que de nombreux quartiers avec des branchements en matériau fragile qui présentent également de nombreuses casses.

Malgré le contexte récent du transfert de compétence, VRA s’est montré très réactive pour améliorer rapidement la gestion patrimoniale des infrastructures d’alimentation en eau potable dans ces deux communes, avec un effet positif à court terme sur la réduction des prélèvements sur la ressource en eau.

Cette opération de renouvellement de canalisations, financée à hauteur de 1 M€ par l’agence de l’eau, est labellisée "France Relance".

 

Lire aussi...

> MARDI 22 JUIN 2021
Grenoble a été l’une des premières villes à engager un projet ambitieux en la matière.
> LUNDI 21 JUIN 2021
L'action s’inscrit dans la Plan Climat Air Energie Territorial de la communauté de communes.
> MERCREDI 12 MAI 2021
Un travail important d’inventaire de la faune et de la flore aquatiques des adous des Alpes du sud a été réalisé.
> MARDI 13 AVRIL 2021
En adoptant un système d’irrigation sous pression, les agriculteurs de l’ASA de la plaine de Volonne