Version imprimable Lien
Travaux avant-après
> mercredi 23 décembre 2020

La Bonne et le Malentraz, libérés de leurs digues sur près de 500 m

En Isère, les travaux de restauration physique de la Bonne et du Malentraz viennent de s’achever rendant ainsi aux rivières l’espace nécessaire à leur bon fonctionnement.

A l’issue des études hydromorphologiques réalisées pour l’élaboration du contrat de rivières du "Drac Isérois", le Syndicat Intercommunal de la Gresse et du Drac Aval (SIGREDA) a saisi en 2016 l’opportunité de l’appel à projets "GEMAPI" lancé par l’agence de l’eau pour engager la restauration de l’espace de bon fonctionnement sur trois secteurs de la Bonne et de la Roizonne, projets conciliant restauration des milieux aquatiques et prévention des inondations.

Après la fusion du SIGREDA avec le Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l’Isère (SYMBHI), ce dernier a achevé ce projet à l’automne 2020 par les travaux au niveau de la confluence entre la Bonne et le Malentraz, près du hameau des Faures à Valjouffrey (38).
Ce projet a consisté à araser les digues situées en rive droite du Malentraz et en rive gauche de la Bonne sur un linéaire total d’environ 490 mètres. La digue en rive gauche du Malentraz a été confortée et un merlon a été reconstruit en retrait en rive droite pour sécuriser les habitations voisines. Des modalités de travaux particulières ont été mises en œuvre, en lien avec le Parc National des Ecrins, pour préserver la Gagée Jaune (Gagea lutea), espèce floristique strictement protégée sur le territoire français.
Le projet a permis de libérer la confluence des rivières de son carcan de digues, rendant ainsi aux cours d’eau un large espace de respiration sédimentaire et a permis de reconnecter les cours d’eau à une zone humide d’une superficie d’environ 1,5 hectare.
Il ne reste plus qu’à attendre les prochaines crues pour que les rivières remodèlent naturellement leurs lits sur cette zone.
Sur un montant de travaux de 343 000 € HT, l’agence de l’eau a contribué à la réalisation de ce projet à hauteur de 193 265 €.
Le SYMBHI devrait engager en 2021 ce même type de projet sur la Bonne à Valbonnais et sur la Gresse à Vif.

Lire aussi...

> MARDI 23 FÉVRIER 2021
La CLE de la vallée de la Bourbre s'est réunie en présence de Caroline Gadou, sous-préfète de La Tour-du-Pin.
> MERCREDI 13 JANVIER 2021
Le CISALB a effectué des travaux de restauration à Chambéry-le-Haut et à la Motte-Servolex.
> MARDI 05 JANVIER 2021
Quatorze exploitants forestiers du Doubs ont signé la Charte de bonnes pratiques.
> VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2020
Le montant global des opérations s’élève à 9,6 millions d’euros.