Version imprimable Lien
Durance - SMAVD
> jeudi 17 décembre 2020

Durance : un nouveau partenariat pour mieux gérer l'eau de la rivière

Le 16 décembre, Yves WIGT, Président du Syndicat mixte d'aménagement de la vallée de la Durance (SMAVD) et Laurent ROY, directeur général de l'agence de l'eau ont signé un nouveau contrat de 3 ans afin d'anticiper le changement climatique, mieux gérer la ressource en eau en quantité et en qualité et agir en faveur de la biodiversité sur le territoire de Durance.

A l’occasion d’un premier contrat de partenariat d’une durée de 3 ans conclu en 2016, le SMAVD et l’agence de l’eau ont souhaité que ces grands enjeux puissent être portés par le SMAVD, dans le cadre de ses missions d’EPTB (Etablissement Public Territorial de Bassin).

Il s’agissait d’inscrire à l’agenda des politiques publiques sur le bassin de la Durance ces préoccupations majeures, identifiées dans les orientations fondamentales du SDAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux), porté par l’Etat et l’agence de l’eau à l’échelle du bassin Rhône – Méditerranée.

Devant la réussite de ce premier contrat, qui a consacré la montée en puissance du SMAVD, le renforcement de ses équipes et l’émergence d’un SAGE pour la Durance, le SMAVD et l’agence de l’eau ont décidé de poursuivre leur partenariat acté le 16 décembre 2020 par la signature du deuxième contrat entre le SMAVD et l’agence de l’eau pour une nouvelle durée de 3 ans (2020-2022).

Les objectifs structurants de ce contrat, sont :

  • L’élaboration du SAGE à l’échelle du bassin de la Durance, et en particulier la validation du dossier de périmètre et la réalisation des études alimentant l’état des lieux du SAGE,
  • La mise en place d’un contrat de rivière comme outil de programmation concerté,
  • Le renforcement de la connaissance sur la ressource en eau : sur le plan quantitatif, qualitatif, en incluant les eaux souterraines, et en particulier la finalisation du modèle hydrologique à l’échelle du bassin,
  • L’engagement par le SMAVD de travaux de restauration écologique et morphologique de la Durance et ses annexes.

"Ce second engagement est dans la droite ligne du précédent, souligne Christian Doddoli, Directeur Général du SMAVD. Le premier a permis d’entraîner les collectivités sur des actions de restauration du lit de la rivière et d’amélioration qualitative et quantitative de la ressource en eau, en s’appuyant sur des financements issus notamment de l’agence de l’eau. Si les trois dernières années ont ainsi servi à poser les bases et définir des opérations, les trois prochaines années verront leur concrétisation".
L’agence de l’eau apporte une aide de 1,2 million d’euros sur 3 ans pour le fonctionnement (missions et postes) du SMAVD.
Seront en particulier aidées des actions de gestion de la ressource en eau avec le développement d’un outil innovant de modélisation, de prise en compte des nappes phréatiques et des enjeux de qualité, de restauration écologique de milieux aquatiques, de restauration physique de la Durance (morphologie), ainsi que l’animation de la gouvernance du futur SAGE* de la Durance.

Yves Wigt et Laurent Roy.
"La Durance constitue un territoire à enjeu majeur pour la région, par son rôle essentiel pour l’alimentation en eau potable et en électricité d’une grande partie de la région, mais aussi par la richesse écologique de ses milieux, fortement impactés par les aménagements hydroélectriques, affirme Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau. La reconquête du bon état de ce milieu, objectif du SDAGE, nécessite de déployer des actions ambitieuses en matière de gestion de la ressource en eau et de restauration de la continuité sédimentaire et écologique. L’aide apportée par l’agence de l’eau au SMAVD pour ce second accord cadre lui permettra de concrétiser les actions identifiées grâce au premier partenariat et de poursuivre la mise en place du SAGE, démarche de concertation indispensable pour concilier les objectifs des différents acteurs sur ce vaste territoire".

Qu’est-ce qu'un SAGE ?

Le schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) est un outil de planification, institué par la loi sur l'eau de 1992, visant la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau. Il vise à concilier la satisfaction et le développement des différents usages (eau potable, industrie, agriculture...) et la protection des milieux aquatiques, en tenant compte des spécificités d'un territoire.
Il s’agit également d’un projet démocratique, avec la constitution d’une Commission Locale de l’Eau, couramment nommé le « parlement de l’eau », où siègent des acteurs du territoire, représentatifs des différents enjeux de l’eau et des milieux aquatiques (usagers, acteurs économiques, associations, collectivités, administrations d’Etat et établissements publics).

Lire aussi...

> MARDI 23 FÉVRIER 2021
La CLE de la vallée de la Bourbre s'est réunie en présence de Caroline Gadou, sous-préfète de La Tour-du-Pin.
> MARDI 02 FÉVRIER 2021
Un rapport de l'agence de l'eau sur les fonctions hydrologiques, biogéochimiques et biologiques des zones humides.
> LUNDI 21 DÉCEMBRE 2020
Le Parc naturel régional du Haut-Jura lance une étude sur les poches de biodiversité.
> VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2020
Le montant global des opérations s’élève à 9,6 millions d’euros.
> MARDI 15 DÉCEMBRE 2020
Le nouveau Contrat de nappe de l'Astien cible en priorité les campings pour économiser la ressource.