Version imprimable Lien
La Vis - Rivière en bon état
> vendredi 19 juin 2020

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse récompense 5 nouvelles rivières en bon état

Cinq nouvelles rivières des bassins Rhône-Méditerranée et Corse - deux en Occitanie et trois en Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est - s’ajoutent aux 64 "Rivières en bon état", une distinction écologique décernée par l’agence de l’eau depuis 2015. Elle valorise les cours d’eau d’un bon niveau de qualité écologique et les actions des gestionnaires qui ont permis d’assurer ce succès. Un panneau signalétique installé à proximité des points d’accès à la rivière et reconnaissable à ses 3 poissons bleus, sera visible par tous les citoyens – promeneurs, pêcheurs, baigneurs, kayakistes.

Les rivières lauréates de 2020

En Occitanie

  • Le Brissac et Mercadel (dit l’Avèze), de sa source à la confluence avec le fleuve Hérault, géré par l’Etablissement Public Territorial de Bassin Fleuve Hérault.
  • Le Saint-Jaume, de sa source à sa confluence avec la Boulzane dans les Pyrénées-Orientales, géré par le Syndicat de l’Agly.

En Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est

  • La Saône, de sa source jusqu'à la confluence avec le ruisseau de Joncey sur la commune de Belrupt dans les Vosges (affluents compris), géré par la communauté de commune les Vosges Coté Sud-Ouest.
  • Le Rhôme, de sa source à la confluence avec la Savoureuse, géré par le Département du Territoire de Belfort.
  • Le Combois,de sa source à la confluence avec le Rhôme, géré par le Département du Territoire de Belfort.

Les critères pour obtenir la distinction "Rivière en bon état"

Pour évaluer la qualité écologique des eaux, l’agence de l’eau prend en compte plusieurs critères tels que la diversité biologique de la rivière, une pollution suffisamment faible par les substances organiques ou chimiques, une intensité des prélèvements d’eau maîtrisée par rapport au débit de la rivière, l’absence de dégradations physiques (digues, berges, seuils …) et la présence d’une gouvernance claire et efficace, garante de la pérennité du bon état de la rivière.

La décision est prise par un comité interne à l’agence de l’eau, composé d’experts des milieux aquatiques ainsi que de spécialistes des données sur l’eau.

La distinction "Rivière en bon état" : un sésame pour un territoire attractif

L’obtention de la distinction écologique « Rivière en bon état » est une démarche volontaire et toute structure gestionnaire peut en faire la demande auprès de l’agence de l’eau. Elle constitue un facteur d’attractivité et un atout pour les territoires.

Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse : "La distinction « rivière en bon état » existe depuis 2015. L’objectif est de reconnaître l’effort de tous ceux qui se mobilisent pour reconquérir la qualité des cours d’eau. Le bon état est « atteignable » et la mobilisation de tous est efficace et produit des résultats. Pour cela, nous avons besoin en premier lieu des collectivités et des structures gestionnaires des rivières. Mais également de partenariats avec les industriels, les agriculteurs, les associations de protection de la nature, les fédérations de pêche. Améliorer et maintenir la qualité de l’eau dans la durée, y compris quand la tension sur la ressource en eau se renforce, c’est tout l’enjeu des années à venir."

L’EPTB Fleuve Hérault témoigne

En 2018, lors de la récompense de la rivière Vis, Christophe Morgo, président de l’Etablissement public territorial de bassin Fleuve Hérault déclarait : « Je souhaite vivement qu’elle soit la première d’une longue série ». C’est chose faite avec la nouvelle distinction du Brissac et Mercadel (dit l’Avèze), de sa source à sa confluence avec le fleuve Hérault. Alimenté par plusieurs résurgences karstiques, le cours d’eau possède un débit soutenu toute l’année. Ses eaux fraiches et limpides accueillent notamment le chabot de l’Hérault (espèce endémique), la lamproie de planer et une population de truites farios qui font le bonheur des pêcheurs. « Cette récompense renforce la cohésion des élus autour de la préservation des rivières de notre territoire. Ce sont eux d’ailleurs qui ont été demandeurs d’une seconde candidature. Nous espérons avoir de nombreuses autres rivières à proposer dans les années futures grâce aux efforts constants sur l’assainissement, les prélèvements et la réduction de l’impact anthropique sur les milieux», se réjouit le Président.

Lire aussi...