Version imprimable Lien
Catidom
> mardi 13 août 2019

L’industriel Catidom dit « stop » aux rejets liquides !

Spécialisé dans le traitement de surface de pièces en aluminium, Catidom a décidé de supprimer tous ses effluents industriels. La PME haute savoyarde a investi dans une installation Zéro rejet liquide (ZRL).

En plus de quarante ans d’activité, Catidom  s’est forgé une belle réputation en matière d’anodisation décorative de pièces à façon. Pour les secteurs automobile, cosmétique, robotique et de l’armement, la PME de Seynod (Haute-Savoie) traite en surface des pièces mécaniques en aluminium pour augmenter leur résistance à l’usure et leur abrasion. Issus de ce procédé électrolytique, les effluents industriels non toxiques étaient jusque-là rejetés dans le ruisseau du Pommier, situé dans le bassin versant du Fier. Leur flux pouvait représenter jusqu’à 20 tonnes par an d’azote oxydé.

"Après la réduction de notre pollution métallique, nickel et chrome grâce à la mise en place d’un évapoconcentreur, nous avons décidé de stopper tous les rejets liquides dans le milieu naturel, explique Frédéric Vacheron, président de Catidom. Cette décision s’inscrit dans notre engagement RSE, notre volonté de préserver notre environnement et d’être plus vertueux dans notre production". 

Un équipement de 4 M€

Catidom a ainsi procédé au remplacement de sa station d’épuration autonome physico-chimique par une installation Zéro rejet liquide (ZRL) intégrée à l’usine. Mise en service en avril dernier, celle-ci comporte différents étages de traitement : physico-chimique, de filtration sur sable puis sur charbon actif, d’adoucissement, d’osmose inverse (système de filtration extrêmement fine sur membrane) et de traitements thermiques.

Grâce à cet équipement, l’entreprise conserve la maîtrise de sa ressource en eau et réduit ses besoins, car l’eau purifiée est réutilisée dans le procédé. "En évoluant vers une gestion plus responsable de notre production, nous répondons aussi aux attentes du marché et des clients, désireux de travailler avec des sous-traitants toujours plus respectueux de l’environnement", se félicite le dirigeant. D’un coût de près de quatre millions d’euros, la construction de cet équipement a bénéficié d’une subvention de l’agence de l’eau de plus de 1,5 million d’euros.

Catidom en bref

  • Création : 1974
  • Effectif : 80 collaborateurs
  • Chiffre d’affaires 2018 : 13 M€
  • Équipement : 9 000 m2 de bâtiments industriels, 9 lignes de production, dont 7 automatisées

 

Lire aussi...

> MERCREDI 11 DÉCEMBRE 2019
Un traitement biologique pour supprimer l'azote.
> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.