Version imprimable Lien
Franck Doucet
> jeudi 23 août 2018

[Question à] Franck Doucet, président de l'Association des irrigants de l'Isère

Le président de l'ADI explique comment mieux partager l'eau pour faire face au changement climatique.

Comment faites-vous pour mieux partager l’eau?

"Nos adhérents sont sensibilisés à la nécessité de préserver l’eau. Un volume étant attribué aux agriculteurs par bassin, si chacun ajuste ses apports, cela laisse de l’eau disponible aux jeunes qui s’installent. Depuis ce printemps, des essais sont en cours sur une grande parcelle au sol sec. Grâce à l’agence de l’eau, qui finance un chargé de mission en temps partagé avec la Chambre d’agriculture, différents protocoles ont été mis en place, pour réduire les doses d’eau tout au long de l’année ou enlever un ou deux tours d’eau par an. Plusieurs années seront nécessaires pour constater ce qui est le plus adapté en fonction des sols, des conditions météo, des stades clés de développement… Un enjeu s’ajoute à cette problématique : celui de l’économie d’énergie. En effet, le coût de l’énergie représente jusqu’à 50 % des frais de production. L’objectif est donc d’estimer le bon équilibre entre l’usage de l’eau, de l’énergie et le rendement".

* L'ADI est une association qui regroupe 1 100 agriculteurs des filières grandes cultures, maraîchage, horticulture.

Lire aussi...

> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.
> LUNDI 21 OCTOBRE 2019
L'ouvrage permet de convertir au goutte-à-goutte 800 hectares de terres irriguées gravitairement.