Version imprimable Lien
Couverture - Etude de datation
> jeudi 01 mars 2018

Une étude pour estimer le temps moyen de renouvellement de l'eau par datation

L'agence de l'eau publie une étude sur le temps moyen de renouvellement de l'eau par datation à partir des CFC et SF6. Elle s'appuie sur les résultats 2017 issus des expérimentations menées dans les eaux souterraines du Nord du bassin Rhône-Méditerranée.

La durée nécessaire pour la reconquête de la qualité de l’eau des captages prioritaires peut être longue, et fonction en particulier du temps de renouvellement des eaux.

Cette étude vise à estimer le temps de renouvellement moyen des portions de nappe alimentant les captages prioritaires en eaux souterraines du bassin exposés à des contaminations en nitrates et pesticides.

Ce temps moyen de renouvellement ou âge apparent de l’eau, obtenu par une méthode de datation à partir de l’analyse des concentrations en gaz CFC (communément appelés fréons) et SF6 emmagasinés dans l’eau, est une donnée qui permet de mieux appréhender le fonctionnement global de l’aquifère et d’approcher le délai nécessaire pour obtenir les bénéfices des programmes d’actions engagés et restaurer la qualité des eaux.

Les résultats issus de cette étude, ayant bénéficié d’une méthodologie identique et rigoureuse sur l’ensemble du bassin, ont vocation à être un outil d’aide à la décision pour les collectivités gestionnaires dans le dimensionnement et l’ambition des programmes d’actions territoriaux.

Cette étude concerne les analyses effectuées en 2017 sur les captages prioritaires du nord du bassin (région Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est).

>Téléchargez l'étude de datation

Téléchargez les fiches de synthèse

Lire aussi...

> MERCREDI 04 JUILLET 2018
Le dernier numéro du magazine de l'agence de l'eau vient de paraître.
> MARDI 03 JUILLET 2018
Depuis 2002, environ 200 000 personnes ont participé à plus de 2 000 événements dans 34 pays.