Version imprimable Lien
> lundi 12 décembre 2016

Prévention des inondations : Ségolène Royal signe trois conventions de plans de prévention (PAPI)

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, a réuni les collectivités particulièrement impliquées dans la prévention des inondations le 28 novembre.

La Ministre a présenté un état d’avancement de la politique de prévention des risques d’inondation :

  • l’accompagnement des collectivités au moyen des PAPI,
  • la déclinaison de la stratégie nationale de gestion des risques d’inondation adoptée en 2014,
  • l’intégration des risques dans l’aménagement des territoires,
  • le développement de la culture du risque,
  • la prise en compte du changement climatique dans la prévention des inondations.

À l’occasion de ce rassemblement, trois conventions de PAPI (PAPI Argens (83), PAPI d’intention Gapeau (83) et PAPI Bourbre (38)) ont été signées par la Ministre et les collectivités.


Les actions de l’État et des collectivités sont complémentaires pour faire progresser la prévention des inondations et la culture du risque. Les PAPI (programmes d’actions de prévention des inondations) représentent, depuis 2011, un montant total de 1,5 Md €, pour une participation de l’État de 623 M €. 

Par ailleurs, un appel à projets lancé par la Ministre le 20 mai 2016 a permis le financement de 97 actions de communication sur les territoires à risque important d’inondation (TRI).

Outre les signataires des conventions de PAPI, plusieurs collectivités ont témoigné de leur engagement dans des actions de prévention, telles que les PAPI et les actions de communication sur les TRI, pour les territoires suivants : Isère amont, Baie de Bourgneuf, TRI Abbeville, TRI Montpellier-Lunel-Maugio-Palavas.

Ségolène Royal a annoncé les lauréats du hackaton relatif à la prévention des risques d’inondation et de culture qui s’est déroulé du 18 au 20 novembre (#hackrisques). Ce hackaton a valorisé les données ouvertes par le ministère pour développer des dispositifs de prévention et notamment la diffusion d’information avant et pendant la situation d’urgence. 

À l’échelle du territoire national, près de 1 habitant sur 4 et 1 emploi sur 3 sont aujourd’hui potentiellement exposés aux risques d’inondation. Les dommages annuels moyens causés par les inondations sont évalués entre 650 à 800 millions d’euros

Lire aussi...

> VENDREDI 19 JUIN 2020
Rejoignez la communauté des passionnés de la mer et embarquez le meilleur de l’océanologie !