Version imprimable Lien Afficher les commentaires
WP 20150709 18 38 44 Pro
> vendredi 17 juillet 2015

Eau et agriculture : un duo indissociable !

Les agriculteurs sont des acteurs incontournables pour mettre en œuvre la politique de l’eau. Les premiers résultats sont visibles, il faut maintenir et amplifier cette dynamique !

Tels sont les premiers enseignements à tirer de la conférence débat sur l’eau et l’agriculture qu’organisaient conjointement le 9 juillet dernier à Dijon François SAUVADET, président du conseil départemental de Côte d’Or et Michel DANTIN, président du comité de bassin Rhône Méditerranée.

Les enjeux sont là : réduction des pollutions par les pesticides, changement climatique et gestion de la ressource en eau, protection des captages d’eau potable. A l’heure où le comité de bassin Rhône méditerranée travaille à la définition des grands objectifs de la politique de l’eau pour 2016-2021, qui figureront dans le futur Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux Rhône Méditerranée, les temps d’échanges et de débat sont plus que nécessaires en prenant comme exemple les initiatives déjà conduites sur certains territoires.

La conférence, qui réunissait 75 personnes environ dont Laurent ROY, directeur général de l’Agence de l’eau et Vincent LAVIER, président de la chambre départementale d’agriculture de Côte d’Or, a d’abord permis d’illustrer les réalisations très concrètes menées par la profession agricole de Côte d’Or : préservation d’une ressource stratégique pour l’eau potable sur le site de la Boucle des Maillys, amélioration des pratiques sur les captages prioritaires, préservation des prairies en val de Saône, aménagement d’aires de lavage de pulvérisateurs, mise en place de ressources de substitution pour l’irrigation en contrepartie de la fermeture de points de captage individuels…

Autant d’exemples concrets qui démontrent l’engagement des agriculteurs, avec le soutien financier du département de Côte d’Or et de l’Agence de l’eau.

Vincent LAVIER a défendu son souhait de faire preuve de pragmatisme dans la conduite de ces projets et d’éviter les pièges de l’idéologie. Localement des solutions peuvent être trouvées avec les agriculteurs, mais il convient d’étudier cela au cas par cas et de tenir compte de la situation économique des exploitations.

Laurent ROY a également défendu une méthode : travailler localement en étroit partenariat avec la profession agricole et la chambre d’agriculture ; c’est d’ailleurs le sens de l’accord cadre qui a été signé en séance entre l’Agence de l’eau et la chambre d’agriculture, qui vise à mobiliser ensemble leurs moyens techniques et financiers pour proposer aux agriculteurs des solutions.

Michel DANTIN a souhaité rappelé l’importance de rechercher des solutions pérennes, qui aient un sens économiquement pour les exploitations concernées plutôt que de privilégier systématiquement les MAE dont on connaît les limites dans le temps.

François SAUVADET a chaleureusement remercié les agriculteurs de Côte d’Or pour le travail déjà accompli. Une nouvelle preuve de leur excellence : la désignation au patrimoine mondial de l’UNESCO des climats de Bourgogne en tant que paysage culturel.

Soucieux de réconcilier performance économique et excellence environnementale, François SAUVADET, Michel DANTIN, Laurent ROY et Vincent LAVIER ont symboliquement signé une charte d’engagement pour l’eau et l’agriculture afin de témoigner de leur volonté commune de continuer à œuvrer au bénéfice des exploitants agricoles afin de les accompagner notamment dans leurs efforts pour réduire les pollutions ou améliorer la gestion de l’eau.

Lire aussi...

> LUNDI 09 DÉCEMBRE 2019
Réunion de la CLE le 1er décembre à Vogüé en présence d'étudiants en BTS Gestion et Protection de la Nature au lycée agricole d'Aubenas.
> JEUDI 05 DÉCEMBRE 2019
"Il faut acheter des forêts pour protéger les gibbons"
> MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019
Un accord-cadre entre l’agence de l’eau et l’enseignement agricole.