Version imprimable Lien
chassezac
> lundi 24 février 2014

Le Chassezac en Ardèche a son contrat de rivière

La Commission Locale de l’Eau (CLE) du bassin versant de l’Ardèche, réunie le 20 février 2014 à Vogüé, a validé le contrat de rivière du Chassezac.

Pour la première fois sur le bassin Rhône-Méditerranée, la CLE a exercé la nouvelle responsabilité que le comité de bassin lui a confiée : valider le projet de contrat de rivière sur son périmètre.

 

Les sous-bassins de l'Ardèche, la Ligne, l’Ibie, l’Auzon et la Fontaulière, déjà couverts par un contrat de rivière porté par le Syndicat Mixte – EPTB – Ardèche Claire, sont ainsi rejoints par le sous-bassin du Chassezac avec des actions concrètes prévues sur l'assainissement, la réduction des pollutions liées à l’élevage, la renaturation de secteurs de rivières, l'aménagement et la gestion de sites de baignades publiques, l'amélioration de la gestion de la quantité d’eau en été...Au total, 41 actions sont prévues pour un montant de 23 millions d’euros sur la période 2014-2020.

 

La CLE doit s'assurer de leur compatibilité avec le SAGE, de leur respect des priorités d'intervention et aussi de leur opérationnalité.

 

Le maire de Pourcharesse s’est félicité d’une "élaboration commune, entre lozériens et ardéchois, avec une véritable préoccupation de la solidarité amont-aval". Après 5 années de travail, le maire des Vans et Président du Syndicat du Chassezac était très fier et très heureux de cette validation pour "un contrat de rivière qui va bénéficier au-delà de son territoire, car le Chassezac se jette dans l’Ardèche et nous faisons partie d’un ensemble plus large : le bassin versant".

 

Le président de la CLE se révèle également très satisfait de ce vote, à l'unanimité des collectivités, des usagers et des services de l'Etat, qui contribue à donner au bassin versant des outils performants pour améliorer la qualité de notre territoire, atout fondamental à quelques mois de la décision sur le classement au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

En conclusion, Mme Létocart, Sous Préfète de Largentière, a souhaité réaffirmer l’importance de "travailler ensemble pour ce bien commun qu’est l’eau : ressource que nous devons partager et traiter avec le respect et la parcimonie qu’elle mérite [...] car je crois fort en votre projet, Monsieur le Président", exprimant aussi par là son souhait de poursuivre et de soutenir le travail de la Commission Locale de l’Eau.

www.ardeche-eau.fr