Version imprimable Lien
Rencontre
Michel Dantin - Portrait
> VENDREDI 15 DÉCEMBRE 2017
Michel Dantin
Fonction Président du comité de bassin Rhône-Méditerranée de 2008 à 2017, maire de Chambéry et député européen.

L’esprit des pionniers

« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attiré par la nature et les questions agricoles, raconte Michel Dantin, maire de Chambéry, président du comité de bassin de 2008 à 2017. Mais j’ai horreur de l’eau… ».

1690

Naissance à Lyon

1985

Elu au Département de Savoie

2008

Président du comité de bassin

2009

Député européen

2014

Maire de Chambéry

Fils de négociants en combustibles du centre de Lyon, il choisit, au grand dam de ses proches nourrissant quelques ambitions pour ce brillant étudiant, l’enseignement agricole. Car son rêve depuis toujours est de devenir agriculteur, comme son grand-oncle. Empêché pour des raisons de santé, il y renonce mais pas tout à fait en poursuivant dans son domaine de prédilection de manière plus administrative. À 18 ans, il part s’installer à Chambéry et s’engage dans les organisations professionnelles agricoles de Savoie tout en embrassant une carrière politique. Très rapidement, il enchaîne les hautes fonctions : élu au Conseil départemental de la Savoie de 1985 à 1998, il est nommé vice-président en charge de l’Environnement entre 1994 et 1998, sous la présidence de Michel Barnier, alors ministre de l’Environnement. Ces deux-là se connaissent depuis longtemps. « Je partage avec lui de nombreux points de vue et ce que nous avons fait ensemble sur les questions environnementales compte l’un pour l’autre. C’est un peu mon mentor en vie politique ».

«  La réflexion collective fait grandir l’intelligence individuelle. Du débat naît la construction. »

La problématique de l’eau devient assez naturellement, et très vite, une priorité pour Michel Dantin qui, en 30 ans de participation au comité de bassin, a vu s’agrandir le champ de compétences des agences. « Quand on s’intéresse au sujet, il y a une multitude de facettes et on revient à ce slogan : L’eau, c’est la vie ». Le bassin Rhône Méditerranée Corse, avec sa diversité de paysages et de climats, est un champ d’études extraordinaire pour cet homme de terrain qui s’est grandement investi pour la dépollution du lac du Bourget, a construit avec l’agence de l’eau le premier contrat permettant d’accompagner les agriculteurs dans leurs avancées en matière de dépollution et a lancé de multiples syndicats très actifs encore aujourd’hui sur le terrain. Sa plus grande fierté ? Avoir été le 1er bassin à adopter un plan d’adaptation au changement climatique : « Un projet qui paraissait fou à tout le monde et aujourd’hui copié ».

Lutter contre les pollutions

Optimiste sur les problématiques liées au stockage de l’eau, Michel Dantin ne cache pas son inquiétude quant aux coupes budgétaires qui s’annoncent pour toutes les agences de l’eau, alors qu’il reste tant à faire, notamment sur les pollutions toxiques. Si son mandat de président du comité du bassin est arrivé à son terme, cet homme engagé va rogner sur l’un de ses principes, en gardant un pied dans la place. « Nous sommes dans un contexte particulier de fortes tensions budgétaires annoncées. En accord avec mon successeur, je resterai quelque temps pour l’accompagner. Mais tout en m’astreignant au silence pour ne pas être le spectre du commandeur ». 

Mots-clés : Michel Dantin

Focus

> MARDI 10 OCTOBRE 2017
Aujourd'hui, le fleuve Rhône renaît.
> JEUDI 06 JUILLET 2017
Aventurier des mers. Laurent Ballesta accepterait-il ce titre enfantin, lui qui en compte trois, au moins : plongeur, photographe sous-marin et biologiste ?