Version imprimable Lien
Les zones tampons, un moyen d’action efficace pour limiter les transferts de polluants agricoles vers les milieux aquatiques
> vendredi 06 octobre 2017

Aude : les zones tampons pour réduire les pollutions

Les zones tampons peuvent être un moyen d’action efficace pour limiter les transferts de polluants agricoles vers les milieux aquatiques.

Le 21 septembre dernier, le réseau Captages d’eauccitanie a organisé une journée thématique autour de ce moyen de lutte. Ainsi, 15 animateurs captages ont pu bénéficier des retours d’expérience des différents projets de zones tampons dans le département de l’Aude. Comme celui de la réalisation de la zone humide artificielle par l’exploitation du lycée agricole de Castelnaudary sur une de leurs parcelles à proximité d’un cours d’eau. Le GIEE du Fresquel qui s’articule autour de projets visant la réduction de l’impact environnemental Nitrate, va porter lui aussi dans un futur proche des aménagements de ce type. « L’exploitation du lycée est donc un excellent support d’illustration pour les agriculteurs du GIEE » commente Aurélien Chayre de la Chambre d’agriculture de l’Aude, chargé du projet financé par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

L’autre partie de la journée a été consacrée aux projets haies qui fleurissent plus qu’ailleurs dans le département, grâce à l’accompagnement d’Arbres et paysages 11. Répondant à des problématiques fonctionnelles (vent, érosion, refuge de biodiversité et auxiliaires de culture, etc.), les haies constituent aussi un outil permettant d'agir sur la ressource eau de manière qualitative et quantitative, notamment via la réduction des traitements aux parcelles, la filtration et l'infiltration des eaux de ruissellement... Le retour d’expérience de la commune du Cailar en Vistrenque dans le Gard, avec l’implantation dans l’aire d’alimentation du captage de linéaires de haies composites afin d’épurer les nitrates stockés dans le sol a permis d’illustrer avec une autre situation territoriale la méthodologie pour mener à bien ces projets (partenariats, financements, suivi et évaluation). « Aujourd’hui se pose la question de la reproductibilité de ce type d’aménagements dans le paysage Languedocien, des verrous sociaux existent encore chez les viticulteurs de la région, et les références techniques manquent » commente un des participants à la journée.

Plus que jamais les chefs de projet de captage ont compris que la réussite de tels projets agroécologiques passe par les échanges et le retour d’expérience d’agriculteurs ayant développés ces outils d’ingénierie écologique.

Lire aussi...

> VENDREDI 20 OCTOBRE 2017
Des chercheurs de Montpellier l’ont estimé en utilisant des données AIS (système d’identification automatique).
> LUNDI 25 SEPTEMBRE 2017
Retour sur la journée du 19 septembre à Aix-en-Provence.
> JEUDI 21 SEPTEMBRE 2017
Le contrat va permettre de lancer des travaux opérationnels relatifs à la gestion des rivières et de l’eau du bassin versant.
> VENDREDI 11 AOÛT 2017
La coopérative de Trèbes, première cave viticole de l’Aude à adopter une politique agro-environnementale.