Version imprimable Lien
Etats généraux de l'alimentation
> mercredi 06 septembre 2017

Jusqu'à la fin du mois d'octobre, participez aux Etats généraux de l'alimentation !

Quatorze ateliers thématiques se dérouleront entre la fin du mois d’août et la fin du mois de novembre. L'ensemble des attendus et contributions serviront à élaborer un agenda des solutions.

Pourquoi des États généraux de l’alimentation ?

Annoncés par le Président de la République en juin dernier, les États généraux de l’alimentation visent à :

  • relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition
  • permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes
  • accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs
  • promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable

Méthode 

Les États généraux de l'alimentation s’organisent en deux chantiers, un premier chantier consacré à la création et à la répartition de la valeur et un deuxième chantier portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous.

Le débat conduit dans le cadre des États généraux de l'alimentation associera l'ensemble des parties prenantes : monde agricole et de la pêche, industrie agroalimentaire, distribution, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l'économie sociale et solidaire, et de la santé, ONG, associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international, banques et assurances.

>> en savoir plus sur le site des Etats généraux de l'alimentation

Lire aussi...

> MERCREDI 20 SEPTEMBRE 2017
Une expertise menée à la demande des ministères de la Transition écologique, et de l'Agriculture, avec le soutien financier de l'AFB.
> MARDI 11 JUILLET 2017
Un film court réalisé par Axel Falguier pour le Parc Naturel Régional du Haut-Jura.
> MARDI 11 JUILLET 2017
Les 24 lauréats de l’appel à projets sur les techniques innovantes en agriculture reçoivent 3 M€ d’aide de l’agence de l’eau.