Version imprimable Lien
Laurent Roy a remis le label Rivière en Bon Etat au Gardon de Sainte-Croix
> lundi 19 juin 2017

Le Gardon de Sainte-Croix, première rivière de Lozère labélisée « Rivière en bon état » par l’agence de l’eau

Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, a décerné au Gardon de Sainte-Croix (Lozère) le label « Rivière en bon état », depuis sa source jusqu’à sa confluence avec le Gardon de Mialet. La remise du label s’est faite en présence de Gérard Crouzat, maire de Saint-Étienne-Vallée-Française, Jacques Layre, président du Syndicat mixte d’aménagement et de gestion équilibrée des Gardons (Smage), Michèle Manoa, vice-présidente du conseil départemental de Lozère et Geneviève Blanc, présidente de la CLE du Sage des Gardons.

Ce label récompense chaque année les gestionnaires des rivières qui agissent pour l’atteinte du bon état écologique de leur cours d’eau. En 2016, l’agence de l’eau a labélisé 15 rivières parmi lesquelles le Gardon de Sainte-Croix.

LE GARDON DE SAINTE CROIX, UNE RIVIERE DE QUALITE

Cours d’eau situé en Lozère dans le bassin versant des Gardons, le Gardon de Sainte-Croix traverse le Parc National des Cévennes dans la Vallée française. D’une grande richesse naturelle et patrimoniale, il abrite une faune et une flore aquatique remarquable : castors, écrevisses à pieds blancs, loutres, barbeau méridional…

La qualité de ses eaux est mesurée chaque année en aval de Moissac et les analyses montrent un bon, voire un très bon état global des eaux. Les indicateurs biologiques (populations de poissons, insectes, diatomées et macrophytes) sont bons également.

Cette bonne qualité des eaux est compatible avec les activités agricoles comme l’élevage de caprins pour la fabrication du Pélardon ou la culture du châtaignier. Elle permet aussi de pratiquer la pêche en 1ère catégorie, les loisirs d’eau vive, la randonnée, la baignade dans un secteur très touristique.

Ce label récompense les efforts de tous les habitants et acteurs locaux impliqués dans la préservation de ce cours d’eau d’exception, au premier rang desquels le Conseil départemental de la Lozère, le Smage, les Communes de la Vallée française et la Communauté de Communes des Cévennes au mont Lozère.

Une démarche de gestion équilibrée de la ressource en eau est engagée depuis 10 ans sur le bassin versant des Gardons par le Smage des Gardons. Pour son président Jacques Layre : « Nous sommes très heureux d’avoir porté cette démarche de labélisation qui valorise la bonne gestion de la ressource en eau dans un territoire soumis à de fortes tensions liées à son caractère méditerranéen et à des étiages sévères, même si aucun déséquilibre entre les besoins en eau et la capacité de la rivière n’est majeur. Des travaux pour réparer les fuites sur les réseaux d’eau potable confortent nos efforts pour diminuer les prélèvements d’eau. Ce label est également le résultat de l’amélioration de l’assainissement et la diminution du rejet direct d’eau polluée. Nous sommes encouragés à poursuivre les efforts et la vigilance toujours nécessaires : prélever au plus juste pour les usages, entretenir et moderniser les dispositifs d’assainissement collectifs comme individuels. Grâce aux panneaux posés au bord de la rivière, les promeneurs et les pêcheurs sauront qu’ils profitent d’un site exceptionnel ».

LE LABEL « RIVIERE EN BON ETAT », UNE RECONNAISSANCE DES PROGRES OBTENUS DANS LA RECONQUETE DE LA QUALITE DES EAUX

Depuis le lancement du label « Rivière en bon état » en 2014, l’agence de l’eau a labélisé plus de 60 rivières ou tronçons situés sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse : 40 en Auvergne-Rhône-Alpes, 14 en Bourgogne-Franche-Comté, 3 en Grand Est, 4 en Occitanie et 3 en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pour Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse : « Cette opération est une reconnaissance du travail accompli collectivement avec nos partenaires depuis plusieurs années. Le label permet de rendre visibles au plus grand nombre les progrès obtenus dans la reconquête de la qualité des eaux et de montrer que la mobilisation des gestionnaires des rivières et des autres acteurs concernés est efficace et produit des résultats. C’est la première fois que nous le décernons à une rivière de Lozère. Il faut toutefois poursuivre les efforts. Améliorer et maintenir la qualité de l’eau dans la durée, y compris quand la tension sur la ressource en eau se renforce du fait des bouleversements climatiques, c’est tout l’enjeu des années à venir. »

20 paramètres mesurés pour obtenir le label

Pour évaluer la qualité des eaux et décerner le label, l’agence de l’eau prend en compte 20 paramètres qui témoignent de l’absence de pollutions organiques ou chimiques ainsi que le bilan de santé de la faune et de la floredes cours d’eau, notamment des poissons. En outre, les rivières éligibles au label ne doivent pas être soumises à des prélèvements excessifs ou à des déformations physiques importantes (digues, seuils, berges rectifiées ou bétonnées…).

Ce label s’appuie sur un travail de suivi rigoureux des rivières. L’agence de l’eau collecte ainsi chaque année 3 millions de données sur les cours d’eau des bassins Rhône-Méditerranée et Corse et établit un classement selon 5 niveaux de qualité(très bon, bon, moyen, médiocre, mauvais).

>> Voir le règlement du label « Rivière en bon état »

Lire aussi...

> MERCREDI 21 JUIN 2017
Les acteurs des territoires se mobilisent pour mieux partager l’eau.
> MARDI 16 MAI 2017
Les deux tiers des nappes phréatiques (67%) affichent un niveau modérément bas à très bas.
> MARDI 16 MAI 2017
Expert dans le domaine de la REUSE, Irstea imagine des solutions techniques innovantes adaptées aux collectivités.