Version imprimable Lien
Signature à l'étang des Aulnes
> jeudi 02 février 2017

Signature du Contrat de Nappe de la Crau

Les acteurs de la nappe de Crau se sont réunis le 30 janvier 2017 au Domaine Départemental de l’Etang des Aulnes à Saint-Martin-de-Crau pour signer le Contrat de Nappe.

Ce Contrat est un programme d’actions en faveur de la préservation de la ressource en   eau souterraine. Il comprend 70 actions à conduire sur 6 ans (2016 à 2021). Plus d’une cinquantaine de signataires ont  choisi  de s’engager dans le Contrat dont le Préfet, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, les collectivités locales, les acteurs économiques (agriculteurs, industriels…), les associations de protection de l’environnement…

A l’occasion de cette signature, film et témoignages ont permis de comprendre les enjeux de l’eau sur une nappe souterraine peu visible mais stratégique et de présenter les actions programmées dans le Contrat, le 3ème de ce type à l'échelle du bassin Rhône-Méditerranée.

C’est pour cette ressource en eau et son avenir que l’ensemble des signataires s’engagent aujourd’hui à agir, chacun avec leurs compétences et en toute cohérence. Cette mobilisation collective vise à maintenir une eau en qualité et quantité suffisante pour satisfaire les usages humains et économiques du territoire et pour les besoins écologiques qui font la richesse des paysages si particuliers de la Crau.

L’outil Contrat de nappe pour la Crau, pourquoi ?

Le Contrat de nappe est un outil de gestion partenariale de la ressource en eau sur le terri toire craven. C’est un programme d’actions cohérentes à conduire pendant 6 ans sur l’ensemble du territoire de la Crau pour répondre aux enjeux quantitatifs, qualitatifs, écologiques et socio-économiques de l’eau.

En effet, l’équilibre quantitatif est fragile du fait de la forte dépendance de la recharge à l’irrigation gravitaire depuis les canaux alimentés par le bassin de la Durance (2/3 de la recharge annuelle contre 1/3 pour la pluie). Par ailleurs, la nappe est aujourd’hui largement sollicitée pour les besoins en eau potable et pour les activités économiques (plus de 70 millions de m3 par an sont prélevés alors que la pluie ne recharge la nappe qu’à hauteur de 50 millions de m3 par an). L’absence de rivière sur la plaine n’offre pas de ressource alternative.

La ressource en eau est donc stratégique ici pour le maintien des activités et pour le développement du territoire (alimentation en eau potable, prélèvements agricoles…) et elle repose essentiellement sur l’irrigation des prairies de foin avec les incertitudes corres pondantes (pression foncière, coût de l’eau, entretien des canaux, économie agricole de la filière, disponibilité en eau dans un contexte Durancien tendu).

La nappe est également vulnérable sur le plan qualitatif, sujette aux pollutions accidentelles, diffuses d’origines diverses et à la remontée du biseau salé. Enfin la nappe alimente des milieux d’une richesse écologique et patrimoniale caractéristique (laurons, zones humides…) qui restent fragiles alors qu’ils sont des éléments majeurs du territoire.

>> Lire le communiqué de presse complet

Lire aussi...

> JEUDI 20 JUILLET 2017
Le Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes "Economie et biodiversité" 2017 a été remis à un ostréiculteur de l’étang de Salses-Leucate.
> MARDI 11 JUILLET 2017
Un film court réalisé par Axel Falguier pour le Parc Naturel Régional du Haut-Jura.