Version imprimable Lien
Projet de coopération Le Vigan - Pel Maoudé
> vendredi 03 juin 2016

Un projet de proximité au-delà des frontières : coopération entre Le Vigan et Pel Maoudé (Mali)

Depuis 2013, malgré un contexte politique très tendu au Mali, la commune du Vigan (3 925 habitants) et de Pel Maoudé (18 500 habitants) sont liées par une convention de coopération décentralisée. Objectif : améliorer durablement l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’autosuffisance alimentaire.

Cette coopération s’est formalisée autour d’une demande du maire de Pel Maoudé pour améliorer l’accès à l’eau mais s’est rapidement confrontée à un manque de moyens financiers. Loin d’être un frein pour les acteurs mobilisés autour de ce projet, la commune du Vigan, accompagnée par une association (Bolo Faranga), élabore un avant-projet qu’elle soumet à de potentiels financeurs. Mettant ainsi à profit le cadre offert par la loi Oudin-Santini [1], la commune a pu bénéficier du soutien de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, du ministère des Affaires étrangères et du conseil départemental du Gard. Grâce à ces financements, Mme De Peyer, conseillère municipale du Vigan, accompagnée de deux experts de l’association Bolo Faranga, a pu partir en mission à Pel Maoundé et réaliser une indispensable étude faisabilité.

Une vision stratégique partagée

Cette étude révèle alors une situation extrêmement préoccupante. Toutefois, la situation politique au Mali contraignant les déplacements surplace, la finalisation de l’étude aura lieu en France. Fin 2014, la commune du Vigan met en place un groupe de travail d’une vingtaine de personnes et, avec le maire de Pel Maoudé et son secrétaire général de mairie venus spécialement au Vigan, analysent les résultats de l’étude.

Dès lors, une stratégie commune est définie avec pour finalité l’amélioration durable de la gestion globale de la ressources en eau de la commune de Pel Maoudé. Un programme d’actions en trois phases se dessine alors, et avec le soutien réitéré de l’agence de l’eau et du ministère des Affaires étrangères, la première phase du projet (2016-2019) a pu être lancée. Elle comprend entre autres la construction et la réhabilitation d’infrastructures, le renforcement de compétences des équipes municipales et techniques de Pel Maoudé et la formation de maraichères.

Une aventure humaine et un engagement citoyen

Ce projet, qui s’est construit sur la durée, a permis de nouer des liens forts entre les deux collectivités. Fortement impliquée dans ce projet, notamment lors de la venue de la délégation de Pel Maoudé, l’ensemble de la population viganaise, tout âge confondu, adhère complétement au projet porté par leur collectivité.

Mais au-delà de la dimension humaine du projet, cette coopération prend tout son sens au regard du contexte politique malien et plus largement au Sahel. Mme De Peyer, à l’origine du projet, le résume très bien : « la situation politique au Mali nous empêche d’aller "normalement" à Pel Maoudé, mais nous sommes convaincus qu’une crise est rarement définitive et nous pensons qu’il est de notre devoir de nous servir de la coopération décentralisée pour partager nos idéaux de solidarité. Aujourd’hui, plus que jamais, face à l’actualité et à la désaffection de nombreuses ONG et partenaires de terrain, nous devons montrer l’exemple en concrétisant ce projet pour éviter le pire. L’enjeu est crucial : il s’agit d’être au côté d’élus Maliens dont la volonté est de créer les meilleures conditions de bien-être matériel et moral pour éviter un exode massif de sa population ou la dérive vers des extrêmes politiques ou religieux ».



[1] La loi Oudin-Santini (2005) autorise les collectivités territoriales françaises, les établissements publics intercommunaux et les syndicats des eaux et/ou d’assainissement à mobiliser jusqu'à 1% de leur budget eau et assainissement pour financer des actions de coopération internationale dans ces secteurs.

Lire aussi...

> MARDI 11 JUILLET 2017
Un film court réalisé par Axel Falguier pour le Parc Naturel Régional du Haut-Jura.
> MARDI 11 JUILLET 2017
Les 24 lauréats de l’appel à projets sur les techniques innovantes en agriculture reçoivent 3 M€ d’aide de l’agence de l’eau.
> JEUDI 29 JUIN 2017
Pour la seconde année, la FREDON LR organise un concours photos sur la réduction de l’usage des pesticides.