Version imprimable Lien
riviere-en-bon-etat ardeche1
> lundi 07 juillet 2014

"Rivière en bon état" : lancement d'un nouveau label de l'agence de l'eau

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse lance ce jour un nouveau label « Rivière en bon état » pour permettre au plus grand nombre de reconnaître les rivières qui ont toutes les qualités écologiques et de pureté qu’on attend d’elles.

Ce label s’appuie sur un travail rigoureux de catégorisation des rivières introduit par la directive cadre sur l’eau de 2000 et dont l’agence de l’eau a la responsabilité. Aujourd’hui elle collecte 3 millions de données individuelles sur l’état des cours d’eau des bassins Rhône-Méditerranée et Corse (quart sud-est de la France) et établit une catégorisation des cours d’eau selon 5 classes de qualité. Elle prend en compte 20 paramètres sur la pureté de l’eau (absence d’effet des pollutions organiques ou chimiques), le nombre de poissons et le bilan de santé de la faune et la flore naturelle des cours d’eau. Pour être labellisée, une rivière devra être en bon état écologique[1] stable, c’est-à-dire depuis au moins 3 ans. 

riviere-en-bon-etat-panneau

Ce label pourra être sollicité par les responsables de la gestion des rivières, en général organisés en syndicats de rivières créés par les collectivités locales. L’agence de l’eau ouvrira un appel à candidature en septembre prochain et les premiers panneaux affichant ce label pourront être posés en avril 2015, après avoir passé le comité de sélection.

 

Ce label encourage et valorise les plus belles opérations de reconquête de la qualité des rivières. Il est accessible à toute rivière où les acteurs locaux se mobilisent pour faire reculer les pollutions, pour rendre à la rivière l’eau qui est nécessaire à la vie aquatique, pour se sortir des pénuries qui frappent encore 40% d’entre elles ou encore pour renaturer ses berges (boisements, suppression de seuils, reconnexions avec la nappe, ouverture aux expansions en cas de crue…).

 

La moitié des rivières atteint aujourd’hui ce bon état et pourrait potentiellement candidater pour ce label, mais toutes n’arrivent pas à le stabiliser. L’évolution va dans le bon sens : en 4 ans, on a compté 17% de gain d’une classe de qualité dans les rivières. Les plus abimées sortent rapidement de leur mauvais état, mais la majorité plafonne encore en état moyen, juste au-dessous du bon état. Un dernier effort s’impose… et sera désormais récompensé par ce label. Les citoyens ont droit de le savoir.

Le département de l’Ardèche présente de nombreuses rivières qui pourront prétendre à ce label. La rivière Ardèche en est un exemple. Sa situation s’est améliorée suite aux importants travaux réalisés sur l’assainissement des eaux usées dès 1984 avec le  1er contrat de rivière en France porté par le syndicat mixte Ardèche Claire. Les poissons  retrouvent maintenant la liberté de circuler grâce aux passes à poissons installées sur les barrages de Lanas, Vallon Pont d'Arc et Salavas depuis 2010. Un nouveau plan d’action, un SAGE, garantit aussi une gestion équilibrée de la ressource en eau, et donc des débits dans la rivière.

 

Les pêcheurs et les touristes ne s’y trompent pas. Tous les ans, le département accueille 2,5 millions de personnes. C’est un tourisme exigeant et en quête de nature qui vient en Ardèche, attiré par sa rivière qui a façonné de superbes paysages et dont la richesse écologique et la biodiversité en font un site remarquable.

 

[1] Le bon état des eaux au sens de la Directive cadre sur l’eau correspond aux conditions permettant le bon fonctionnement des processus écologiques, en particulier la présence et le maintien de la faune et de la flore aquatique.

Mots-clés :